Haribo perd la guerre des oursons contre Lindt

|

Après 3 ans de litige, la cour fédérale allemande a tranché, le 23 septembre 2015. Haribo a été débouté, l’ourson de Lindt n’est ni une contrefaçon, ni une atteinte à la marque allemande. 

Pour la cour fédérale de Karlsruhe, les oursons de Lindt ne portent pas atteinte aux oursons de Haribo.
Pour la cour fédérale de Karlsruhe, les oursons de Lindt ne portent pas atteinte aux oursons de Haribo. © bluedesign - fotolia

"La vente par Lindt de figurines en chocolat ayant une forme d’ours emballés dans un papier doré avec un ruban rouge ne représente pas une atteinte ni à la marque "l’ours d’or" de Haribo, ni une imitation illicite des produits gélifiés". La cour fédérale de justice allemande a rendu son jugement le 23 septembre 2015 : le pourvoi de Haribo a été rejeté, les oursons dorés de Lindt ne sont pas mis en cause. La plus haute juridiction civile allemande a mis fin à trois ans de bataille judiciaire. Fin 2012, Haribo avait porté plainte contre Lindt, estimant que son "Goldbären" ou "Gold Teddy", déposé en 1967,  était copié par le chocolatier suisse tant du point de vue esthétique, un ours doré avec un ruban rouge, que du nom. Lindt juge de son côté que son ours est une déclinaison de son "lapin or", et pense avoir pris ses précautions en le nommant "Lindt Teddy".

Haribo avait gagné en première instance

En première instance, la juridiction civile avait donné raison au confiseur allemand, estimant que le consommateur pouvait confondre les deux marques. Mais en avril 2014, le tribunal de Cologne a rejeté l’appel de Haribo, ne voyant pas "de ressemblance suffisante entre les marques "ours d’or" et "Lindt Teddy",  une décision confirmée par la cour fédérale de justice allemande. 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres