Hasbro fait encore et toujours le buzz avec son Monopoly

|

Hasbro poursuit sa stratégie d'activation autour de son fameux Monopoly. Sa nouvelle opération est un grand vote populaire auprès des internautes du monde entier pour élire, parmi 64 candidats, les 8 nouveaux pions de son jeu de société.

Hasbro continue à créer l'événement autour de son célèbre Monopoly, cette fois-ci avec un gigantesque vote populaire pour élire les nouveaux pions de son jeu.
Hasbro continue à créer l'événement autour de son célèbre Monopoly, cette fois-ci avec un gigantesque vote populaire pour élire les nouveaux pions de son jeu.© Hasbro

Après avoir glissé des vrais billets dans ses boîtes de jeu en 2015 pour ses 80 ans, puis jusqu'à 10 000€ en cartes bancaires prépayées l'an dernier, Hasbro crée à nouveau le buzz autour de son célèbre Monopoly. Cette année, le groupe américain propose aux internautes du monde entier de voter pour élire les huit nouveaux pions de son jeu. Le vote se déroule jusqu'au 31 janvier 2017 sur un site dédié. Les nouveaux pions élus, parmi 64 candidats (comme un dinosaure, des emojis, un ordinateur ou un vélo), remplaceront les anciens dans les boîtes de Monopoly Classique à partir du 1er septembre prochain. Adieu chat, chien et autre chapeau...

Marketing collaboratif

"En débattant, nous avons constaté que 2017 est une année importante en France - ainsi que dans d'autres pays - avec différentes campagnes électorales. Le jeu Monopoly étant le plus vendu à travers le monde, il nous a paru amusant de faire un parallèle en lançant les ElecPions et de faire interagir par le vote des internautes de tous pays", a commenté Mikael Berthou, directeur général d'Hasbro France. 

Ce n'est cependant pas la première fois qu'Hasbro appelle au vote. Le groupe compte parmi les premiers à avoir joué sur le marketing collaboratif en demandant à ses fans de choisir le nom des rues, villes… On se souvient ainsi de la fameuse affaire de Montcuq, sympathique village du Lot élu vainqueur en 2007 par les internautes français. Cette facétie n'a pourtant démotivé Hasbro qui a régulièrement recouru au vote, comme encore récemment, en 2015, en proposant aux internautes d'élure les 22 villes du Monopoly Monde. 

Fortes ambitions

"Monopoly, une des marques phares d'Hasbro, est leader sur le marché des jeux de société (hors cartes à jouer et à collectionner) et c'est avec des actions aussi percutantes et innovantes qu'Hasbro France compte reconquérir le leadership sur l'ensemble du marché des jeux et du jouet. Le digital et les réseaux sociaux font clairement partie de notre plan de reconquête", poursuit Mikaël Berthou qui estimait, fin 2016, qu'Hasbro achèverait l'année sur une croissance d'environ 20% dans l'Hexagone. "Et Hasbro peut réussir à ravir à Lego la première place en France d'ici fin 2017. La bataille se jouera entre eux deux", pronostique un concurrent.

Dans cette stratégie de croissance sur le marché français, Hasbro entend bien s'appuyer sur ses différents succès (My Little Pony, Play-Doh, Transformers...) mais aussi sur son bastion historique, les jeux de société où il est désormais concurrencé par de nouveaux acteurs, comme le groupe français Asmodée. Outre ses nombreuses opérations marketing et animations en magasin, Hasbro a également opéré un changement remarqué fin 2016 en décidant d'harmoniser les tarifs de ses jeux. Une nouvelle politique tarifaire qui s'est traduite avec de fortes baisses sur le prix de ses classiques Monopoly, Puissance 4, Cluedo et autre Docteur Maboul. "Nous avons également annoncé un film autour de Monopoly. C'est l'une de nos marques sur lesquelles nous voulons capitaliser et développer également en entertainment, expliquant fin 2016 Mikael Berthou à LSA. L'époque remontant à une quinzaine d'années où Hasbro n'était qu'un vendeur de jeux de société est bel et bien révolue..."

 

 

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine les actualités du marketing et de la communication online et offline des marques et des distributeurs.

Ne plus voir ce message