Marchés

Hénaff s'attaque à la charcuterie sèche

|

La marque s'est construite autour d'une singularité : utiliser l'ensemble du cochon pour la confection de ces produits. Que ce soit dans ses pâtés, qui servent d'habitude à utiliser les morceaux moins nobles comme la gorge, ou ses saucisses.

En arrivant sur la charcuterie fraîche, Hénaff a gardé sa spécificité : dans son saucisson sec, il y a tout le cochon ! Et comme toujours, les porcs bretons sont sélectionnés avant d'entrer dans les abattoirs de la firme. « Comme sur nos autres marchés, nous nous positionnons sur un segment premium avec un prix à 28 € du kilo, soit 4,30 € les 150 g », précise Jildaz Colin, chef de marque.

En plus d'un travail de trois ans du service R et D, l'entreprise s'est tournée vers Roches blanches, une entreprise normande de saucissons basée à Fécamp (76), pour mieux maîtriser les process de fabrication. Quant aux ventes, la marque ne compte pas s'attaquer au mastodonte du rayon, à savoir Aoste, et mise sur une implantation régionale, dans le grand Ouest. « En France, les marques régionales pèsent 22% des ventes, alors que dans l'Ouest, elles ne représentent que 12%. C'est pourquoi nous pensons qu'il y a du potentiel dans cette région », assure Jildaz Colin. Le produit est actuellement en test dans le Finistère.

PVI 4,30 € LES 150 G

HÉNAFF

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter