Henkel veut se délester de certaines marques

|

Le groupe allemand de chimie et de cosmétiques Henkel va se séparer à court terme de 40 à 50 de ses marques, sur les 700 que compose son portefeuille, a indiqué son président Kasper Rorsted dans un entretien au Süddeutsche Zeitung. Ces marques devraient être regroupées sous des entités phares comme la lessive Persil ou le savon Fa. L’an passé, Henkel avait déjà réduit son portefeuille de 20 marques. Henkel ne prévoit toutefois de céder que des marques aux marges de ses activités, dont le chiffre d’affaires ne représenterait que quelques dizaines de millions d’euros par an.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter