Marchés

Henri Seydoux : "Il nous a fallu quatre ans pour développer cet hélicoptère"

|

LSA - Parrot est une société qui commercialise des kits mains libres pour voiture. Comment l'idée de cet AR.Drone est-elle née ?

Henri Seydoux - Notre société, qui compte 450 personnes et a réalisé 169 M € de chiffre d'affaires en 2009, cherchait des relais de croissance en dehors de notre métier principal, qui est de faire des systèmes mains libres. Comme nous sommes dans le mobile, nous avons réfléchi à des accessoires pour téléphone comme des mini-enceintes (les « Zikmu ») ou un cadre photo Bluetooth. Après, nous avons voulu nous attaquer au jeu vidéo...

LSA - Mais est-ce un hélicoptère ou un jeu vidéo ?

H. S. - Les deux. On contrôle un vrai hélicoptère via son iPhone, sur l'écran duquel sont affichés, en réalité augmentée, des éléments de jeu. Ça n'a jamais été fait auparavant. Nous avons mis quatre ans à développer l'hélicoptère ainsi que le logiciel qui permet de le contrôler, avec nos 200 ingénieurs. Il sortira le 18 août au prix de 299 €, pour l'instant seulement à la Fnac. Après, nous verrons bien en fonction du succès...

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter