Hervé Parizot, Carrefour : "Travailler avec des start-up a beaucoup de vertu, nous multiplions les tests"

|

Le patron du e-commerce de Carrefour, Hervé Parizot, a expliqué comment Carrefour s’est organisé pour travailler et tester les services des start-up. Le distributeur présente une cinquantaine de jeunes pousses sur son stand, à l’occasion du salon Viva technology qui se déroule du 30 juin eu 2 juillet à Paris.

Deliver.ee, le pois chiche, Uzer... Carrefour a présenté près de 50 start-up sur son stand, à Viva Technology.
Deliver.ee, le pois chiche, Uzer... Carrefour a présenté près de 50 start-up sur son stand, à Viva Technology.

"Notre stratégie est résolument tournée vers l’innovation, tant dans notre organisation en interne que dans nos magasins. Travailler avec les start-up fait pleinement partie de cette ambition". Hervé Parizot, directeur exécutif e-commerce et data de Carrefour, a inauguré ce jeudi 30 juin 2016 l’ouverture du stand Carrefour au salon Viva Technology, qui a la particularité de mettre à l’honneur une cinquantaine de start-up.

Parmi celles-ci sont exposées des partenaires du distributeur, à l’instar de Manomano ou Critizr, qui travaille avec les supers et hypermarchés depuis deux ans pour remonter les avis clients aux directeurs de magasin. Certaines ont d’ailleurs été rachetées par Carrefour, comme Grandsvins-privés ou Croquetteland, dont Carrefour s’est emparée au mois de février 2016. D’autres, encore, constituent de potentiels futurs partenaires, comme Agripolis, qui met en place des fermes urbaines sur les toits des bâtiments, ou encore OscarH, qui simplifie les ressources humaines des entreprises.

La liste des start-up présentées par Carrefour sur son stand :

"L’innovation ne se décrète pas, elle s’organise"

Pour travailler avec cet écosystème, le mastodonte Carrefour a dû s’adapter, "car l’innovation ne se décrète pas, elle s’organise", assure Clément Marty, directeur de la transformation digitale basé en Espagne. Dans ce pays, une cellule dédiée aux start-up, dirigée par Clément Marty, a permis à ces interlocuteurs d’avoir un point de contact unique avec l’enseigne. "Nous avons mis en place des processus d’achat et de paiement rapides spécifiques pour répondre à ces structures", indique Clément Marty.

Les tests avec les start-up se multiplient au sein de Carrefour : "Ce sont des structures agiles, cela a beaucoup de vertu de travailler avec elles", avance Hervé Parizot, ci-contre. Qui complète: "Nous travaillons en mode ‘test and learn’. Nous partageons avec elles la même ambition et un seul objectif : proposer aux consommateurs des services innovants et utiles, au plus près de leurs besoins et de leurs attentes". Pour autant, le patron du e-commerce de Carrefour reste lucide sur l’apport de ces jeunes entreprises  : "Certaines proposent des gadgets. Il faut sélectionner celles qui s’inscrivent dans notre stratégie omnicanal".

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message