Marchés

Heureusement, il y a toujours Findus

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Arrivés en France il y a plus de cinquante ans, les surgelés Findus continuent de conquérir les consommateurs, grâce à des produits emblématiques tel Croustibat.

Findus 1988

Instant « culture générale ». De quand date le bâtonnet de poisson surgelé Croustibat, produit symbolique de la marque Findus ? Si nous avons l’impression qu’il a toujours été dans nos assiettes, le célèbre Croustibat n’est pas si vieux. Il n’a que 24 ans. Pourtant, Findus ne s’est pas toujours appelé Findus. Au départ, en 1945, le groupe suédois, Frukt-Industrin, est un fabricant de conserves de fruits, de confiture et de nutrition infantile. Quelques années plus tard, il lance ses premiers surgelés. Et change de nom : Frukt-Industrin, contracté, devient Findus.

La marque, développée grâce à Nestlé

La marque ne tarde pas à arriver en France. Dès le début des années 60, elle est distribuée par France Glaces, une division de Nestlé. Le groupe finit par absorber l’entité et la fusionne avec ses autres marques. « Avec le rachat de Findus par Nestlé, la marque va se développer fortement en France et en Europe, avec la Scandinavie et la Belgique. Nestlé va étendre les gammes et innover », explique Caroline Nobilé, directrice marketing et développement de Findus France.

Ainsi, ce travail d’innovations, opéré il y a plusieurs dizaines d’années, a fait naître des références qui existent toujours : le Poisson à la bordelaise en 1968, les Pommes dauphine en 1969, les Épinards à la crème en 1985… Des produits phares qui permet­tent à la marque de jouir d’un taux de notoriété proche de 90%.

Devenue une véritable pépite, la marque intéresse les investisseurs et ne cesse de changer de propriétaire dès le début du XXIe siècle. En 2000, elle est cé­dée au fonds d’investissement suédois EQT, puis en 2006 à CapVest, une société de capital-risque britannique. En 2008, le fonds britannique Lion Capital s’en empare. Quatre ans plus tard, il réduit sa part dans le capital, et deux autres créanciers y font leur entrée (Highbridge et JP Morgan). Enfin, en 2015, Nomad Foods rachète Findus, après avoir mis la main sur Iglo, afin de créer un géant européen des surgelés. « Avec ce rachat, toutes les ­busi­ness units sont désormais réunies, car certains pays étaient détenus par Iglo, comme l’Italie. Seul Findus Suisse reste aux mains de Nestlé », explique Caroline Nobilé.

Achetée par un foyer sur deux

La marque, citée en premier par 35% des Français, et achetée par un foyer sur deux, doit sa popularité à ses vastes gammes de produits. Car, à l’heure actuel­le, Findus couvre presque toutes les catégories du surgelé salé. Elle a lancé des soupes en 2010 en créant le segment en GMS, des produits de snacking, les mollus­ques et crustacés en 2015…

Vers quoi tendre désormais ? « Une arrivée sur le sucré avec des desserts surgelés est envisageable. La marque est légitime, mais ce n’est pas une priorité immédiate », détaille Caroline Nobilé. Et grâce à son célèbre slogan « Heureusement il y a Findus », qui va revenir en signature de publicité dans le courant de l’année 2016, elle va continuer de marquer les esprits.

Findus en dates

  • 1945 Création de la marque suédoise Frukt-Industrin (conserves de fruits).
  • 1962 Findus arrive en France, distribuée par France Glaces (Nestlé).
  • 2000 Reprise par le fonds CapVest
  • 2008 Rachat par le fonds Lion Capital
  • 2015 Nomad Foods, rachète Findus.

Findus en chiffres

  • 1 boîte de Croustibat vendue en France toutes les six secondes
  • 225 M € de CA à fin novembre 2015 (+ 2,3 %)
Source : Findus

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l’essentiel de l’actualité des marchés, des distributeurs et des fournisseurs de produits alimentaires.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA