HOME-CINÉMA: Diva à tous points de vue

Nouvelle venue dans la gamme de mini-chaînes Pioneer, la Diva DVD intègre bien sûr un lecteur de DVD. Un nouveau pas vers la convergence des équipements de loisir. Mais à quel prix !

Le mariage de la hi-fi et de la vidéo serait-il consommé ? C'est le point de vue de Pioneer, qui propose désormais une mini-chaîne équipée d'un lecteur de DVD, la Diva DVD. Pour 15 000 F, l'heureux acquéreur de ce modèle n'a plus qu'à le connecter à son téléviseur pour visionner ses films en vidéo numérique. La Diva fait en effet office de lecteur, mais aussi d'ampli et de décodeur Dolby Digital et Dolby Pro Logic (les deux normes de son numérique actuellement en concurrence). Livrée avec le kit réglementaire de cinq enceintes et un caisson de basses (l'un des principes du son Home Cinéma est de multiplier les sources sonores pour accentuer le réalisme des effets), la Diva DVD joue ainsi la simplicité du tout-en-un.

Pour surprenante qu'elle puisse paraître, l'intégration d'une source vidéo dans une chaîne hi-fi n'est finalement que le fruit d'une longue évolution. Avec le Home Cinema, les consommateurs ont pris l'habitude de connecter leur téléviseur à leur chaîne hi-fi. Puis sont arrivés les amplis Home Cinéma et les kits d'enceintes. Avec des caractéristiques et des prix très divers, les trois modèles de chaînes DVD présentés par Pioneer, Samsung et Sanyo reposent sur une philosophie commune : puisqu'un lecteur de DVD peut lire des CD audios, pourquoi ne pas en intégrer un dans une chaîne branchée au téléviseur ?

Pour Pioneer, la Diva DVD se situe au confluent de deux secteurs très dynamiques de sa gamme. Le DVD, d'abord. Le japonais propose l'une des gammes les plus larges existantes, et promet encore deux nouveautés cette année, dont un lecteur premier prix à 3 500 F. La gamme de mini-chaînes Diva, ensuite. « Au départ, nous étions un peu inquiets, se souviennent les responsables français. Le design de la Diva 7 sortait vraiment de l'ordinaire, notamment avec ses enceintes en bois qui n'étaient pas habituelles sur une mini-chaîne. » Pourtant, face aux gros modèles de la concurrence, l'élégante Diva a trouvé son public. Au point que la Diva 5 (plus économique) est venue compléter la gamme à la fin de l'année dernière. Aujourd'hui, la famille s'élargit, mais cette fois vers le haut. Outre la lecture des DVD, la nouvelle Diva dispose d'un tuner RDS et d'un écran séparé, comme ses soeurs, sur lequel s'affichent les indications habituelles comme la station écoutée, la plage du CD en cours de lecture ou le lecteur utilisé. Enfin, elle innove avec sa très belle télécommande universelle tactile, capable de commander la Diva, le téléviseur ou le magnétoscope.

De quoi faire regretter un niveau de prix qui la place hors de portée du consommateur moyen. Lequel se consolera sans doute avec l'un des modèles concurrents : la chaîne DVD de Samsung est annoncée à 4 990 F. Sans oublier pour autant que la chaîne DVD n'est pas la seule solution. On trouve désormais des mini-chaînes Home Cinema à moins de 2 000 F (lecteur non inclus), et la prochaine console Nintendo lira les DVD vidéo. Il ne reste plus qu'à faire les comptes.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 1633

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message