Hors-série LSA Septembre – Juin 2022

Partager
Hors-série LSA Septembre – Juin 2022

Cette question va devenir de plus en prégnante : quelle sera l’attitude des consommateurs dans les mois à venir ? Même si les Français ont été jusqu’à présent bien plus protégés de l’inflation que leurs voisins européens, ils sont préoccupés par l’actualité. Entre autres le conflit russo-ukrainien, qui fait flamber les coûts de l’énergie, la disponibilité de ces mêmes énergies, le tout sur fond de changement climatique… Des crises qui entraînent une hausse de prix de certains produits, et, de facto, des inquiétudes sur le pouvoir d’achat. Un contexte résumé par Emmanuel Macron, lors du Conseil des ministres de rentrée, par cette formule : « La fin de l’abondance… et de l’insouciance ».

Une fin d’été plombée donc et qui, pour les fabricants de produits alimentaires qui ne sont pas de première nécessité, pose question. Les consommateurs achèteront-ils autant qu’hier de quoi préparer un apéritif avec des amis, autant de sodas pour les enfants ? Sur quels rayons les arbitrages se feront-ils ? D’ores et déjà, les rayons alcoolisés ne sont pas déjà au mieux de leur forme. Le vin dévisse complètement avec des ventes en valeur en retrait de 4,4 % et des rouges particulièrement plombés (- 6,9 %, toujours en valeur). Cela faisait longtemps que le rayon n’avait pas enregistré d’aussi mauvaises performances. Certaines régions viticoles, hier en pleine ascension, boivent la tasse. C’est le cas du Languedoc-Roussillon (- 5,9 %) et de la vallée du Rhône (- 5,1 %), comme le panéliste Iri l’a constaté (lire page 24). La bière, inscrite sur la liste des catégories en forme depuis presque dix ans, enregistre elle aussi une baisse des ventes de 1,9 % au dernier comptage. Même les bières de spécialités – les craft beers et les bières d’abbaye – font grise mine. Tandis que les whiskies, énorme catégorie des spiritueux, chutent de 6,4 %… Des chiffres qui laissent à penser que les arbitrages des consommateurs sont en cours.

Autre question brûlante : la problématique de l’énergie sur les chaînes de production. À l’image des sucreries, très énergivores, qui ont avancé de huit jours la campagne betteravière. Objectif ? Terminer d’extraire le sucre avant la fin de l’année pour se prémunir d’éventuels délestages au niveau du gaz. Et ce même si chaque betterave pèse un peu moins lourd que si elle était arrivée à maturité. De leur côté, les verriers Arc International et Duralex ont annoncé début septembre mettre en veille leurs fours durant plusieurs mois. En cause, le coût de l’énergie qui allait générer des pertes intenables pour les industriels.

Les fabricants de boissons le savent bien : à l’instar de la production de sucre, celle du verre est très énergivore. Les verriers pourraient eux aussi arbitrer entre productions valorisées et celles qui le sont moins. Un choix qui compliquerait la vie des embouteilleurs et remettrait le PET, si décrié aujourd’hui, au goût du jour.

SYLVIE.LEBOULENGER@LSA.FR

Nos partenaires


Sujets associés

NEWSLETTER Boissons

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS

Tous les événements

Les formations LSA CONSO

Toutes les formations

LES SERVICES DE LSA CONSO

Trouvez les entreprises de la conso qui recrutent des talents

MICHAEL PAGE

Business Analyste H/F

MICHAEL PAGE - 24/09/2022 - CDI - Lille

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par
LSA

Les réseaux de Franchises à suivre

INDIANA CAFE

INDIANA CAFE

Depuis plus de 30 ans Indiana café est la « brasserie américaine » !

+ 2600 franchises référencées

Tout voir
Proposé par
Toute la Franchise

ARTICLES LES PLUS LUS