Boissons

Comment se porte le marché des boissons ? Quelles sont les nouveautés ? Eaux, sodas, jus, bières, liqueurs, alcools, vins et spiritueux... Retrouvez les dernières tendances du rayon Boissons.

Hors-série LSA Spécial Boisson – Mars 2020

Couv

Peut-être est-ce un phénomène qui touche essentiellement les bobos parisiens… Peut-être seulement les millennials en quête d’écogestes… Et peut-être, demain, beaucoup plus de Français… Ce phénomène, c’est celui de la gourde que l’on accroche à son sac à dos, ou que l’on place à la verticale dans son sac, à côté d’un bento, cette boîte à compartiments née au Japon mais aujourd’hui adoptée par bien des gens, pour leur déjeuner. Le site vert de Carrefour, Greenweez, propose une cinquantaine de modèles de gourdes: isothermes, en aluminium, en verre, en inox, filtrante grâce à un petit bout de charbon comme en suspension à l’intérieur de la gourde – en fait un binchotan, un morceau de charbon que les Japonais utilisent pour purifier l’eau qui accompagne le saké –, avec décor, sans décor… Chacun son style, chacun son prix, chacun sa gourde. Certaines valent plus de 50 €, car la gourde est à la fois un phénomène de mode et un phénomène statutaire.

Pour le moment, le marché des boissons rafraîchissantes ne décroche pas sous l’effet de la prolifération de ces contenants individuels et durables. Cependant, ses acteurs réfléchissent beaucoup à la façon de reconquérir ceux qui ont adopté le fameux contenant.

Si la loi relative à la lutte contre le gaspillage et à l’économie circulaire signe la fin des plastiques à usage unique en 2040, la société va plus vite, et c’est dès à présent qu’elle attend des réponses à son nouveau mode de vie. Coca- Cola expérimente ainsi des machines qui permettent de remplir une gourde en échange d’un jeton. Le consommateur achètera juste le contenu mais pas son contenant. Si ces machines font leur entrée dans les chaînes du hors-domicile, elles pourraient également investir les espaces snacking des enseignes de la grande distribution. Autre atout de ces machines imaginées par le roi des soft drinks : le client pourra mixer les saveurs. Demander, par exemple, un Coca aux fruits de la passion, l’un des fruits que l’on retrouve sous la signature Fanta.

Lors de l’annonce des résultats annuels de Danone, les équipes communication du groupe ont remis une gourde à chaque journaliste présent. Une élégante gourde en verre entourée d’une matière plastique blanche pour parer les chocs. Elle est signée Evian, l’une des marques de Danone, et Virgil Abloh, créateur américain qui travaille beaucoup pour cette signature internationale. Lors de cette même conférence, Emmanuel Faber, PDG du groupe, a rappelé que l’emballage était une priorité ultime de Danone et qu’il lui dédiera 900 millions d’euros sur trois ans. Outre une utilisation de plus en plus importante du PET recyclé dans les bouteilles, Danone développe un système de consigne avec des bouteilles en verre, des canettes en métal pour la signature Evian destinées aux États-Unis, et d’autres en carton, style TetraPak. Les temps changent, les choses bougent. La révolution du plastique est en marche.

SYLVIE.LEBOULENGER@LSA.FR

Nos partenaires

 
 
 
 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Eaux, sodas, jus, bières, vins, liqueurs et spiritueux : chaque semaine recevez les dernières infos et nouveautés du rayon Boissons.

Ne plus voir ce message