HP veut être dans le top 3 du marché des tablettes

|

Le leader de l'informatique, dernier entrant de poids sur le segment des tablettes, entend faire jouer sa différence avec son TouchPad doté d'un système d'exploitation maison.

Le TouchPad HP ne promet que 300 applications d'ici à fin 2011, dont 40 pour la France.
Le TouchPad HP ne promet que 300 applications d'ici à fin 2011, dont 40 pour la France.©

La rédaction vous conseille

Il aurait pu être le pionnier de la tablette. Quelques mois avant la sortie de l'iPad, l'américain Hewlett Packard avait présenté au CES de Las Vegas 2010 un prototype d'écran tactile développé avec Microsoft, l'HP Slate. Un projet mort-né puisque quelques semaines plus tard, les deux géants de l'informatiques annonçaient partir dans de nouvelles directions. Pour HP, ce sera le rachat de Palm reconverti dans le téléphone mobile pour 1,2 milliard de dollars. Et c'est de cette collaboration qu'est née la TouchPad, la première tablette du premier fabricant mondial d'ordinateurs.

Côté hardware, rien que du très classique. Un processeur double coeur de 1,2 Ghz, un écran tactile multitouch de 9,7 pouces, une webcam, du wi-fi, du Bluetooth... Le tout disponible en 16 Go (à 479€) et 32 Go (579€). On reprochera peut-être son poids (730 g) et le manque de finesse comparé à un iPad 2.

Mais le plus important n'est pas là. Le nerf de la guerre que se livrent les géants de l'informatique se situe au niveau du système d'exploitation (OS), soit le programme central de la machine. Alors qu'un nombre croissant de fabricants optent pour Android de Google pour contrer la domination de l'iOS d'Apple, HP choisit une troisième voie, la sienne.

 

 

Important soutien marketing

Avec le système maison baptisé WebOS, créé initialement pour les smartphones de Palm, l'américain décide de se démarquer. « C'est un tournant dans la stratégie de HP qui concerne toutes les branches du groupe, assure Pascale Dumas, directrice générale de HP France. Avec WebOS, nous voulons entrer dans le top 3 du marché des tablettes tactiles. » Pas facile, face à un Apple archidominant et à une multitude d'acteurs qui poussent Android de Google. Mais HP a confiance en sa force de frappe. Un fort soutien en communication assorti d'un dispositif ambitieux en magasins (mobilier conçu pour présenter WebOS ainsi qu'un plan de formation de 2 000 vendeurs de la distribution en France) pour s'imposer comme la meilleure alternative du marché.

À condition d'avoir les applications qui vont avec. Or, alors qu'Apple vient d'annoncer avoir franchi les 100 000 applications iPad, HP en promet 300 dont 40 conçues pour la France d'ici à la fin de l'année. Et même s'il faut saluer l'idée de la création d'un Webzine (Pivot) pour les présenter, cela ne pèse pas lourd face à la concurrence. Rarement en position de challenger, HP devra faire vite pour remplir ses ambitieux objectifs.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2190

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message