Huawei lance son propre site de vente en ligne

|

Le deuxième fabricant de smartphones dans le monde a choisi la France en Europe pour lancer son site de e.commerce. Ce sera effectif le 6 novembre. Objectif : offrir une expérience à 360 au consommateur, avant l'ouverture d'un "flagship" dans le quartier de l'Opéra à Paris.

Pour son lancement, le site proposera 150 à 200 références.
Pour son lancement, le site proposera 150 à 200 références.

A partir du 6 novembre, trois semaines avant le Black Friday et six semaines avant Noël, deux rendez-vous commerciaux importants pour le secteur de la high tech, les fans de la marque Huawei pourront directement commander en ligne. Pas seulement des smartphones, qui représentent l'essentiel des ventes chez Huawei, mais aussi des ordinateurs, des tablettes et toute une série d'objets connectés, de la montre aux écouteurs à réduction de bruits, les Huawei Freebuds 3. Le site d'information devient en effet marchand. Là, le consommateur français aura le choix et à sa disposition modèles et coloris. Au total, 150 à 200 références seront présentes au début, avant une "montée en puissance", promet François Hernandez, vice-président des ventes en France. "Nous voulons offrir au consommateur une expérience à 360. Le e.commerce était le pilier manquant, avant l'ouverture de notre flagship avant la fin de l'année boulevard des Capucines".

Click & Collect

A l'image des distributeurs classiques, Huawei offrira du click & collect : le client pourra commander en ligne et venir retirer ses produits en magasin. La livraison sera gratuite au-delà de 99 euros et coûtera 5 euros en-dessous de ce montant. La rapidité sera de mise : toute commande passée avant 16 heures sera livrée le lendemain. Avec ce site, Huawei espère "évangéliser l'expérience de marque" auprès des Français. "Le client pourra trouver une large palette d'accessoires, notamment connectés, et toutes les couleurs par exemple, détaille François Hernandez. Le site permet une approche complète sur l'écosystème de notre marque". Un peu comme un Xiaomi, chinois lui aussi, qui propose toute une galaxie d'objets connectés pour soi et la maison.

France, pays pilote

Le choix de la France comme pays pilote, puisque c'est le premier des dix pays européens dans lesquels Huawei est présent à tester un site marchand, n'est pas anodin. "A fin août, nous avons 22% de part de marché en volume en France. L'Hexagone a toujours été pour Huawei aux avants-postes du développement de la marque", conclut François Hernandez. De fait, Huawei emploie 1000 personnes en France et a ouvert cinq centres de recherche et développement. Toucher directement le client, que ce soit via un site ou un magasin physique, revêt aussi une grande importance pour une marque qui doit faire face aux plus grandes difficultés de son histoire avec les sanctions américaines lui empêchant d'avoir accès à ses fournisseurs habituels aux Etats-Unis. Il lui sera plus simple d'expliquer directement au consommateur pourquoi il ne peut pas avoir Google sur son smartphone...et les consommateurs pourront échanger via le forum mis en place sur le site.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.