Boissons

Comment se porte le marché des boissons ? Quelles sont les nouveautés ? Eaux, sodas, jus, bières, liqueurs, alcools, vins et spiritueux... Retrouvez les dernières tendances du rayon Boissons.

Hubert de Boüard en grande distribution

|

Le co-propriétaire du prestigieux Saint-Emilion, Château Angélus, signe une gamme de vins de Bordeaux à prix doux. Cette gamme, baptisée Révélations, est commercialisée par le négociant Yvon Mau.

Hubert de Boüard? Dans le milieu du vin, tout le monde connait. Pour les autres, une courte biographie s’impose. Hubert de Boüard est tout simplement  l’une des très grandes figures du vignoble bordelais. Depuis qu’il le gère avec son cousin, il a hissé haut les couleurs de son Château Angélus puisque ce Saint-Emilion a rejoint en 2012 le cercle très fermé des Premiers Grands Crus Classés A de cette appellation, aux côtés de Château Cheval Blanc, Château Ausone et Château Pavie. Autant dire que le prix de ce grand cru s’est envolé et que le simple particulier peinera à l’avenir pour dénicher une bouteille de ce prestigieux nectar de la rive droite.

La gamme Révélations

Toutefois, il pourra se rattraper avec la gamme Révélations d’Hubert de Boüard, soit sept châteaux dont deux en AOC Bordeaux (voir ci-dessous) dont les prix de vente devraient être compris entre 4,7 euros et 8,6 euros. Hubert de Boüard ne fait pas que prêter son nom à ces vins commercialisés par le négociant Yvon Mau (Vins de marques Premius, Yvecourt, cava Freixenet, etc.). Il a en effet sélectionné des parcelles et donné des conseils aux propriétaires qui, en échange, doivent "laisser" le nom de leur château à la seule gamme Révélations. Un abandon pas si grave car, particularité bordelaise, les propriétaires ont le droit d’utiliser deux noms de châteaux différents pour un même domaine.

L’objectif de la gamme, prévue pour être commercialisée lors d’opérations de type Foire aux vins, est clairement de redorer le blason de la région avec des cuvées plus haut de gamme que celles qui se vendent en fond de rayon à moins de 4 euros. "Il existe un créneau entre les vins premiers prix et les vins à plus de quinze euros", estime Philippe Laquèche, président d’Yvon Mau.

Des consultants recherchés

Cette initiative n’est pas sans rappeler celle d’un autre négociant bordelais: Maison Bouey qui, en 2011, a lancé la gamme Parcelles élaborée par le consultant en œnologie, Stéphane Derononcourt, dont les conseils sont recherchés par les vignobles du monde entier.

Notons qu’Hubert de Boüard est également consultant pour une quarantaine de domaines dans le Bordelais, en Afrique du Sud, au Liban ou encore en Thaïlande. Il est également propriétaire de la Fleur de Boüard, sur l’appellation Lalande de Pomerol, et du Château des Francs, sur l’appellation Bordeaux-Côtes de Francs.

 

 

 

 

Le détail de la gamme:

Château Boutillot, Bordeaux AOC, PVC conseillé GD: 4,70 €

Château Gallion, Bordeaux AOC, PVC conseillé GD: 4,70 €

Château au Vignoble, Bordeaux Supérieur AOC, PVC conseillé GD: 5,20 €

Château Grand Bouchon, Médoc AOC, PVC conseillé GD: 5,90 €

Château de La Pierre Levée, Castillon Côtes de Bordeaux AOC, PVC conseillé GD: 4,90 €

Château de Seglady, Saint-Emilion AOC, PVC conseillé GD: 8,60 €

Château Les Fougères, Saint-Emilion AOC, PVC conseillé GD: 11,80 €

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Eaux, sodas, jus, bières, vins, liqueurs et spiritueux : chaque semaine recevez les dernières infos et nouveautés du rayon Boissons.

Ne plus voir ce message