Marchés

Hue Cocotte !

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Cette année, la célèbre Cocotte-Minute de Seb a célébré ses 60 ans. Retour sur un objet iconique, qui, au fil des décennies, n'a pas pris une ride.

EN CHIFFRES

  • 17 ans Âge moyen du parc de cocottes en France
  • 600 000 exemplaires vendus par an

Source : Seb

Elle n'est pas près de partir à la retraite ! À 60 ans, la Cocotte-Minute (marque déposée par Seb) reste un incontournable des cuisines françaises, mais aussi japonaises et nord-africaines. « C'est un produit qui ne s'exporte pas partout, en fonction des habitudes culinaires des différents pays », note Gérard Salommez, président de Seb France. Ce qui n'empêche cependant pas le groupe d'en écouler encore quelque 600 000 exemplaires par an. Qui dit mieux ?

 

Maître emboutisseur

« En fait, au milieu des années 70, nous en avons vendu jusqu'à 1,7 million d'exemplaires par an », poursuit Gérard Salommez. Un succès commercial en forme de revanche pour la Super-Cocotte, lancée par le fondateur de Seb, Frédéric Lescure, en 1953, et refusée au Salon des arts ménagers de l'année suivante. « Il a fallu faire connaître les avantages et la fiabilité de notre produit. Certains concurrents avaient eu des précédents malheureux », commente, un brin philosophe, le président. De fait, si Seb a bien déposé la marque Cocotte-Minute, le principe même de l'autocuiseur a été inventé en... 1679 par Denis Papin !

EN DATES

  • 1953 Frédéric Lescure, fondateur de Seb, lance la Super-Cocotte
  • 1954 La Cocotte Seb est refusée au Salon des arts ménagers. La famille Lescure monte alors un stand devant le salon
  • 1960 Recrutement de Françoise Bernard, qui écrit le livre de recettes « Par ici la bonne cuisine » joint à chaque Super-Cocotte achetée

Dans les années 20, les ateliers de Boulogne lancent un modèle destiné aux familles. L'idée séduit, mais, parfois, l'appareil présente le fâcheux défaut d'exploser. « Le savoir-faire en matière d'emboutissage de Seb [pour Société d'Emboutissage de Bourgogne, NDLR] a permis de maîtriser, grâce à son couvercle avec étriers, le maintien de la pression », explique Gérard Salommez.

La Cocotte-Minute de Seb, elle, explose les ventes dans les années 60 grâce à l'association de la marque avec Françoise Bernard, surnommée ensuite « Madame Cocotte-Minute », qui concocte un livre de recettes joint à chaque autocuiseur vendu. La décennie suivante, la cocotte se pare de couleurs, de fleurs, et se lance dans de grandes campagnes de communication mettant en avant un atout indiscutable à l'époque de l'essor du travail féminin : le gain de temps dans la préparation des repas. Viendront ensuite de nouveaux modèles, comme l'ultracuiseur Sensor, avec un couvercle à baïonnette, et Clipso, qui se ferme et s'ouvre sans effort.

 

L'Authentique revisitée

Depuis 2000, la cocotte se fait plus technologique et nutritionnelle, avec Clipso Control et Nutricook. Aujourd'hui, la gamme de Seb comporte six modèles, dont la Super-Cocotte originelle. Rebaptisée Authentique, elle présente le même look, désormais vintage, mais a fait quelques concessions à la modernité : elle est compatible avec les lave-vaisselle et la cuisson par induction. Et, pour ses 60 ans, le groupe l'a mise à l'honneur avec des recettes revisitées, une exposition à Paris retraçant son histoire et une promotion pour la fin d'année : l'Authentique est proposée à 60 € tout rond. De quoi encourager les jeunes à s'équiper de cet ustensile aussi incontournable qu'inusable.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA