Hygiène-beauté, paroles de consommateur

Ce que ce comportement révèle

Dans un univers où nombre de marques segmentent à l'extrême le soin de soin, Cécile ne suit aucune recommandation et choisit d'aller à la simplicité et à l'économie. Plus globalement, les familles n'hésitent pas à contourner les prescriptions pour créer des rituels qui leur sont propres et non imposés.

 

Ce que cela implique pour les marques

Plusieurs pistes : mieux éduquer pour mieux sensibiliser à l'usage raisonné de produits conçus pour une utilisation spécifique ? Concevoir plus de systèmes ou de routines personnalisables permettant une association de produits libre mais guidée ? Ou revenir aux basiques avec des produits multi-usages simples et rassurants ?

Désormais, c'est service minimum : j'utilise mon gel intime pour le visage aussi. C'est sans savon et sans paraben, c'est bon pour la douceur et l'équilibre de la peau... alors pourquoi ne pas l'utiliser pour le visage ? De la même façon, je mets du lait de toilette de bébé sur le visage, ça ne tire pas trop la peau.

 

Cécile, parisienne de 39 ans, en couple, mère de deux jeunes enfants

 

MÉTHODOLOGIE

Landor Families est un observatoire en temps réel de la consommation des familles françaises basé sur la discipline de l'ethnographie et de l'autoethnographie. 10 familles représentatives de la diversité française y participent (un questionnaire chaque mois et deux visites annuelles).

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2241

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

X

Recevez chaque semaine l’actualité des secteurs Droguerie, Parfumerie et Hygiène.

Ne plus voir ce message