Hygiène-beauté : plus de 100 millions d'amendes pour 5 groupes sanctionnés par l'Autorité de la concurrence

|

L'Oréal, qui conteste les sanctions de l'Autorité de la concurrence, va faire appel de la décision. C'est le groupe français qui écope de la plus lourde sanction, mais cinq groupes multinationaux passent également la barre exceptionelle de 100 millions d'euros d'amende d'un coup. Nous avons fait l'addition des amendes pour les ententes dans l'hygiène d'une part, et dans les produits d'entretien d'autre part. 

Le groupe présidé par Jean-Paul Agon subit la plus forte sanction pour entente
Le groupe présidé par Jean-Paul Agon subit la plus forte sanction pour entente© © S. de Bourgies pour l’Oréal

C'est un véritable coup de tonnerre qui s'abat sur les groupes de cosmétiques et d'entretien. L'Oréal a d'ailleurs vivement réagi et "réfute toute accusation d’entente avec ses concurrents, et regrette que l’Autorité de la Concurrence n’ait pas tenu compte du caractère hautement concurrentiel du marché français des produits d’hygiène comme en témoigne le nombre d’industriels et de distributeurs en présence, le large choix de produits offerts aux consommateurs ainsi que le fort degré d’innovation et de lancements. L’Oréal est extrêmement surpris de cette décision et du montant de la sanction pécuniaire qui sont totalement disproportionnés". Par voie de communiqué, le groupe annonce qu'il va faire appel.

Plus de 100 millions d'euros chacun  pour cinq groupes

D'autres vont lui emboîter le pas, tant les amendes sont lourdes. Mais l'Oréal est l'un des rares à avoir contesté les griefs. La non contestation de griefs permet d'alléger la sanction, mais il n'est pas pour autant interdit de faire appel de son montant. Les sanctions cumulées pour les deux ententes, l'un pour les produits d'hygiène, l'autre pour les produits d'entretien, aboutissent à des amendes supérieures à 100 millions d'euros pour cinq groupes, l'Oréal, Reckitt Benckiser, Procter et Gamble, Henkel et Unilever

Des dizaines de millions d'euros déjà pour le cartel des lessives

Parmi ceux-ci, certains avaient déjà été condamnés dans le cadre du "cartel des lessives" et avaient déjà dû payer d'énormes amendes, que la Cour d'Appel à confirmé, et qui ne semblent pas faire l'objet de pourvoi en cassation. Les sanctions s'élevaient à  240 millions d’euros pour Procter et Gamble, 92 millions d’euros pour Henkel, et 35 millions d’euros pour Colgate Palmolive. Pour l'affaire en cours, c'est l'Oréal qui subit la sanction la plus lourde, à 189 millions d'euros

Les chiffres

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres