Trophées 2014 de l'innovation

Qui sont les champions de l'innovation en 2014 ? Retrouvez tous les gagnants des Trophées LSA 2014 de l'innovation, catégorie par catégorie : Alimentaire, Non alimentaire, Métiers et Personnalités de l'année. Découvrez également le meilleur de la soirée de remise de prix qui s'est tenue le 17 décembre 2014 Salle Wagram à Paris.

Hygiène-beauté : Unilever compresse ses déodorants

|

Dossier Sous ses trois marques féminines Rexona, Dove et Monsavon, le groupe a lancé des déodorants plus écologiques, soutenus par une campagne médiatique sans précédent.

DÉODORANTS COMPRESSÉS
MONSAVON, REXONA ET DOVE
DÉODORANTS COMPRESSÉS MONSAVON, REXONA ET DOVE

Autant de produit pour un volume plus petit. C’est le principe des déodorants compressés d’Unilever. Ils utilisent deux fois moins de gaz propulseur que les atomisateurs classiques, ce qui se traduit par des emballages plus petits. Une innovation qu’il a fallu bien expliquer aux consommateurs. Car il y a quelques années, Sanex avait déjà essayé ce format et s’était cassé les dents. Pour éduquer le consommateur, Unilever a déployé les grands moyens avec une campagne télé de quarante semaines, un site internet dédié, des animations en magasins et des communications dans la presse.

Dix mois plus tard, les résultats sont là. « La notoriété des compressés est d’environ 70% chez les femmes entre 25 et 49 ans. Le taux de compréhension de l’équivalence (autant de produits que le standard) est de 66% de restitution spontanée. Le message est donc bien compris», se réjouit Audrey Dassié, responsable marketing hygiène-beauté pour Unilever France. Et cela se reflète dans les ventes. « À fin octobre, nos compressés représentent 15% du marché des atomiseurs femmes en France et 10% du marché des déodorants femmes tous formats », annonce Audrey Dassié.

LES PLUS

  • Un produit plus respectueux de l’environnement
  • Un format qui permet d’emporter plus facilement son déodorant en voyage
  • Une propulsion plus douce pour les aisselles

Un taux de croissance record

Depuis le début de l’année, le marché des déodorants croît de 6% en valeur. « Nous n’avions pas vu un tel taux sur ce marché depuis des années. 94% de cette croissance viennent de nos compressés », affirme Audrey Dassié. 40% des ventes d’atomiseurs se font sous cette forme: « Et ce taux ne cesse d’augmenter mois après mois. Aujourd’hui, le taux de pénétration est de 8,5%; 5 millions d’acheteuses ont essayé le compressé », poursuit la responsable marketing déodorants.

Nécessitant des emballages plus petits et utilisant moins de gaz propulseur, les compressés permettent une économie de 25% d’aluminium et une diminution de 25% de l’empreinte carbone des produits. « Cette année, les ventes de compressés ont déjà permis une économie de 2550 tonnes de CO2 et nous espérons doubler ce chiffre en 2015 », annonce Audrey Dassié.

En 2015, Unilever va lancer les compressés pour ses déos pour hommes déjà commercialisés en Angleterre avec succès. « C’est une vraie innovation de rupture qui s’inscrit dans le temps. Nous allons continuer à prendre la parole pour éduquer le consommateur et améliorer le taux de compréhension », conclut Audrey Dassié. Un plan spécifique dédié aux hommes est programmé. Unilever attend la même adhésion de leur part que celle des femmes pour ses produits.

Nous n’avions pas vu un tel taux de croissance sur ce marché depuis des années. 94 % de cette croissance vient de nos compressés.

Audrey Dassié, responsable marketing hygiène-beauté pour Unilever France

Lancement Janvier 2014

PVI De 2,85 € à 3,90 €

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter