Marchés

Iglo poursuit son offensive en 2014

|

Le leader européen des surgelés salés, qui a opéré un retour en France depuis 2010, continue de gagner des parts de marché depuis 3 ans et nourrit de forts ambitions à moyen terme.

Iglo se lance des ambitions de taille
Iglo se lance des ambitions de taille

"Nous voulons devenir le leader du surgelé salé en France et être la locomotive de la croissance du groupe Birds Eye", explique Alain-Dominique Faure, président d’Iglo France. L’ambition est sans appel! Iglo, qui a opéré un retour en France depuis 2010, ne cesse de gagner des parts de marché depuis 3 ans alors que la catégorie des surgelés salés est en recul (-1,6% en valeur, CAM fin décembre 2013, HMSM, Nielsen). D’ailleurs, la marque enregistre la plus forte croissance valeur sur les marchés sur lesquels elle opère (+6,7%) quand Findus est en recul de 2,7%.

Réorganisation stratégique

Depuis mai dernier, le groupe s’est doté d’un nouveau CEO, Elio Leoni Sceti, et vient de nommer un nouveau directeur marketing groupe, Luca Miggiano, qui a pour objectif de renforcer la stratégie marketing de l’entité et d’accroitre sa présence sur le digital. "Nous avons comme objectif d’enregistrer une croissance à deux chiffres pour le groupe. Et arriver d’ici 2020 à un chiffre d’affaires de 3 milliards d’euros, soit le double de celui d’aujourd’hui", ajoute Alain-Dominique Faure. Si la France reste encore un petit pays pour Birds Eye (50 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2013), le président veut le tripler à court terme.

Ouverture à un nouveau segment

Ainsi, pour continuer à dynamiser les ventes en France, la marque va miser sur ses innovations. Deux pôles vont ainsi être activés en 2014. "Sur la volaille, qui enregistre une croissance de 8,9% en valeur, nous voulons donner un coup de fouet à la catégorie et passer de 60 millions à 150 millions euros de chiffre d’affaires", explique-t-il. Iglo lance donc une nouvelle gamme de produits: les Délices de poulets avec trois références d’escalopes panées avec un cœur de sauce. Par ailleurs, la marque s’ouvre à un nouveau segment: les plats cuisinés. "Cette catégorie est en recul de 7,7% en raison de l’effet toujours important du horsegate et baisse de 54% sur les plats à base de pâtes comme les lasagnes", indique Alain-Dominique Faure. Ainsi, pour relancer la croissance, Iglo lance une gamme de pâtes fraiches surgelées avec quatre références (Cappellacci alla Siciliana, Gnocchi al Gorgonzola, Fettucine ai Funghi, Tonnarelli Gamberie e Zucchine).

Déjà présente en Italie, elle fait son arrivée au même moment en France, en Allemagne et en Autriche. Et cette extension à de nouveaux segments devrait continuer, la marque envisage de se développer pour couvrir, peut-être, un jour l’ensemble des moments de consommation, "du lever au coucher".

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter