Iglo poursuit son redressement

|

La marque de surgelés au bord de la banqueroute en 2006 et en pleine reconstruction depuis 2009 connait en vrai retournement de situation. Elle se donne comme challenge de devenir leader des catégories sur lesquelles elle opère.

La rédaction vous conseille

Osons les mots. Iglo France a failli disparaitre du rayon des surgelés alors qu'aujourd'hui, la marque enregistre une croissance de 40 % et veut devenir leader sur ses catégories. Comment expliquer un tel retournement de situation ? La marque, présente sur les poissons et les légumes, cédée par Unilever en 2006 au fonds Permira était dans un piteux état. A ce moment là, un long travail de reconstruction s'est alors opéré. 

En 2009, un nouveau directeur France, Alain-Dominique Faure prend les commandes. "Il a fallu arrêter l'hémorragie", confie-t-il. Après avoir réduit de 50 à 60 % le portefeuille de la marque, Iglo repart du bon pied en 2010. Le groupe réussit à créer de la valeur sur les catégories poissons et légumes et à développer son rôle de contributeur à la croissance. "Grâce au lancement de notre gamme de poissons gratinés, nous avons recruté 665 000 nouveaux foyers acheteurs et notre part de marché sur les poissons cuisinés se situe à 18,9 %, devant Findus", explique Alain-Dominique Faure. Le groupe met ensuite le paquet en investissements médias pour relancer ses poissons panés et devient alors le deuxième acteur en investissement sur ce pôle, derrière Dr. Oetker sur les PGC. 

Fin 2010, Iglo se lance sur la volaille élaborée surgelée. "Le poisson séduit les consommateurs aujourd'hui au sein du rayon surgelés mais demain, ca sera la volaille", indique le Président. Selon ce dernier, les habitudes de consommation en matière de surgelés sont en pleine transformation, les distributeurs doivent alors adapter leurs linéaires et faire plus de places à ces deux catégories, génératrices de croissance. "Il y a un boulevard à exploiter en GMS", ajoute-il. Continuant dans sa lancée de reconquête, Iglo France compte asseoir et renforcer ses positions d'ici fin 2011, lancer de nouveaux produits comme les "Poissons croustillants" et étendre sa gamme de volaille. .

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter