Ikea aurait échappé à un milliard d'euros d'impôts

|

On le savait pour Google ou Amazon. Comme d'autres grands groupes, Ikea aurait échappé à un milliard d'euros d'impôts entre 2009 et 2014, selon un rapport d'élus écologistes du Parlement européen. La Commission va enquêter, Ikea répond.

Ikea est mis en cause par des députés européens sur ses petites "astuces" fiscales.
Ikea est mis en cause par des députés européens sur ses petites "astuces" fiscales.© Frank Rosenthal

Ikea, champion de l'optimisation fiscale? C'est ce que dénoncent un groupe de députés verts européens dans un communiqué publié le 12 février. Ces derniers pointent une "stratégie de planification fiscale agressive" et expliquent "comment l'entreprise suédoise s'est structurée pour soustraire à l'impôt plus d'un milliard d'euros ces six dernières années au détriment de divers Etats européens".C'est ainsi que le manque à gagner s'éleverait à 35 millions d'euros pour l'Allemagne, 24 millions d'euros pour la France et 7,5 pour la Belgique.

Montages fiscaux et fondations

Les moyens de ce bricolage financier sont multiples. Ikea aurait bénéficié de montages fiscaux avantageux au Luxembourg et en Belgique.L'argent aurait transité aussi par deux fondations, l'une en Belgique, l'autre aux Pays-Bas. Enfin, selon les députés, Ikea a fait verser pâr ses magasins une redevance sur leur chiffre d'affaires à une entreprise dont le siège se situe aux Pays-Bas. Compte-tenu de la complexité de ces montages, le groupe d'élus s'est amusé à publier une "notice de montage" qui imite celle des meubles Ikea...

Ikea répond

Interrogé par l'AFP, le géant suédois affirme "payer ses impôts conformément aux législations nationales et internationales" et "se réjouit d'échanger sur une harmonisation du système fiscal international". Du coup, on connaît également le montant des impôts payés par Ikea sur les cinq dernières années : 7,5 milliards d'euros. La Commission européenne a promis, via son porte-parole, d'ouvrir une enquête.

La "notice de montage" fiscal d'Ikea

 
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter