Ikea automatise les fonds de caisse

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Dossier Les pièces et billets destinés aux caisses du géant du meuble vont être préparées puis comptées automatiquement. Prochaine étape : des automates de pièces et billets en ligne de caisse, pour les clients.

Ikea a trouvé la parade à la coûteuse gestion des pièces et billets. Le géant suédois a mené avec succès des pilotes en France, en collaboration avec Wincor Nixdorf, pour éprouver les solutions d'« automatic cash handling ». En clair, l'automatisation totale de la gestion des espèces, avec deux objectifs. Au niveau du back office, d'abord, cela évite aux hôtesses de caisses de manipuler les pièces et billets. Et de supprimer la tâche « ingrate » et chronophage du comptage du fonds de caisse en fin de journée. C'est sur cette partie-là que les pilotes ont démarré dans les 29 magasins français.

 

Gain de temps

Seconde étape, prochainement, déployer des automates en lignes de caisses, dans lesquels les clients glisseront pièces et billets, et qui rendront la monnaie. Ce qui permettra, d'abord, d'accélérer le temps de passage en caisse, identifié comme l'un des points noirs par les clients, selon des sondages d'Ikea. 7 à 8% des clients paient en espèces, en moyenne, dans les magasins Ikea, un taux qui peut grimper à 12% en France, le panier moyen étant de 80 €. Ces automates délesteront aussi définitivement les hôtesses de tout contact avec les espèces, tout en leur permettant d'étendre leur productivité, en dégageant une dizaine de minutes de temps de travail en caisse, au service du client.

Enfin, l'enseigne ne recourra plus au transporteur de fonds qu'une fois par semaine, contre 3 à 6 fois actuellement. Ce dernier videra et complétera les automates. De quoi, en plus, décourager les éventuels braqueurs, le personnel n'ayant plus aucun contact avec les espèces.

Première étape, donc, automatiser la gestion du cash en back office magasin. « L'idée est ancienne chez Ikea, puisque nous avions testé des solutions dès 2006 dans notre magasin de Paris Nord », rappelle Stéphane Ferry, manager des solutions de paiement pour la France. Depuis, Ikea cherchait un partenaire pour élaborer une solution sur mesure, et a retenu Wincor Nixdorf en 2010.

À Plaisir (Yvelines), le premier point de vente équipé, les process ont radicalement changé. Les anciens caissons et coffres ont été remplacés par deux couples d'automates. Les premiers gèrent les billets, les seconds les pièces.

 

Une gestion centralisée

« Le matin, il suffit désormais aux caissières de saisir leur identifiant personnel pour que le fonds de caisse soit alimenté en pièces et billets », explique Stéphane Ferry. L'opération dure deux minutes seulement. Un logiciel permet de paramétrer en central l'ensemble des montants nécessaires pour les caisses du magasin, mais aussi celles du bistrot et du restaurant. Le soir, les pièces et billets seront glissés dans les mêmes automates, qui effectueront le recomptage automatique. Une gestion complète des espèces qui ne prendra plus que dix minutes maximum, contre vingt auparavant. Autant de temps dégagé qui permettra d'ouvrir les caisses plus longtemps. Estimation du retour sur investissement : entre huit et quatorze mois.

Les chiffres

- 8 %, le taux moyen de paiement en espèces chez Ikea en France. - Dix à quinze minutes de gain de temps quotidien pour une hôtesse, grâce à l'automatisation. Source : Ikea

UNE TÂCHE COÛTEUSE ÉLIMINÉE

Le traitement des espèces reste un processus lourd et coûteux pour les magasins. Ikea est l'une des premières enseignes à systématiser l'automatisation de ces tâches : les fonds de caisses sont approvisionnés automatiquement le matin, et la machine compte le tout en fin de journée. À la clé : des gains de productivité et des réductions de coûts pour l'enseigne. Et un mieux-être pour les hôtesses, aux yeux desquelles les écarts de caisse sont un facteur d'anxiété.

« AUTOMATIC CASH HANDLING »

Le magasin de Plaisir (Yvelines) a testé et approuvé la solution de « cash handling » : en back office, des automates délivrent les pièces et billets nécessaires aux hôtesses de caisses.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2240

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA