Ikea essaie d'améliorer le niveau de retraite de tous ses collaborateurs

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer
Peter Agnefjäll - Ikea

"Tack", ou "merci" en suédois, c'est son nom. Et c'est ainsi que Ikea a baptisé son programme de redistribution des bénéfices auprès de ses 136 000 salariés dans les 26 pays où l'enseigne est présente, sous forme de complémentaire retraite. "C'est une façon de remercier nos collaborateurs et de reconnaître leur contribution à la réussite de Ikea, a souligné Peter Agnefjäll, pdg du groupe Ikea. Chacun, quel que soit son poste, a un rôle important à jouer dans notre croissance".

Les salariés y ont droit dès cinq ans d'ancienneté, sous forme de contribution à leur régime de retraite, contribution déterminée en fonction des bénéfices de la société.Ils toucheront ces sommes lors de leur départ en retraite. C'est la deuxième initiative prise par le distributeur, après le programme "One Ikea Bonus", système de bonus lié aux performances en relation avec le niveau de salaire de chaque employé. "Tack est un système juste puisque chaque collaborateur touchera la même somme, quelque soit son salaire et quelque soit son ancienneté", explique Sabine Fasanelli, directrice des ressources humaines meubles d'Ikea France. Ikea a alloué une somme de 100 millions d'euros au financement de ce programme.

Deuxième initiative sur le front social, alors que le groupe traverse une tempête médiatique avec la mise en cause de son patron France, Stefan Vanoverbeke, au coeur d'un scandale d'espionnage des salariés et des clients.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA