Ikea force la main au gouvernement indien

|

Après avoir annoncé refuser de laisser certaines catégories de produits entrer dans les futurs magasins indiens d'Ikea, le gouvernement local a fait marche arrière.

Les potentiels de développement économique l'emportent sur la volonté politique en Inde. C'est en tous cas le message qui transpire de sa décision d'annuler le rejet de 15 des 30 catégories de produits qu'Ikea considère comme partie intégrante de son "modèle global". Le code du commerce indien est très restrictif, et nombre de distributeurs s'y cassent les dents, ce qui freine l'ouverture de nombreux projets.

Investissements massifs

La levée de cette requête, qui touche notamment les produits alimentaires disponibles dans les restaurants Ikea, va permettre un investissement de 1,9 milliard de dollars (1,5 milliard d'euros). Ce dont ne manque pas de se féliciter le ministre de l'économie local: "C'est une bonne nouvelle, Le gouvernement est déterminé à jouer un rôle constructif dans l'incitation à l'investissement étranger direct."

Ikea avait demandé en juin dernier des permis pour l'ouverture de 25 magasins via une filiale locale qu'elle contrôle à 100%.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter