Ikea France lève le voile sur ses impôts payés en France

|

Le leader français du meuble a dévoilé sa feuille d’impôts d'un montant de 125 millions d'euros en 2012, en réponse aux interrogations d'une mission parlementaire sur l'optimisation fiscale.

Ikea

Mercredi 10 juillet, plusieurs responsables d’une mission parlementaire sur l'optimisation fiscale ont fustigé le refus d'Ikea, d’ Apple et de Facebook d'être auditionnés, dénonçant une "attitude inacceptable". Dès le lendemain, l’enseigne suédoise a indiqué avoir payé « 125 millions d’euros d’impôt au cours de l’année 2012 ». Ikea a même fourni le détail de ces sommes, avec « 66 millions d’euros au titre de l’impôt sur les sociétés (en hausse de 88% par rapport à 2011, suite à l’échéance de charges déductibles agréées sous investissements dans le cadre de la loi Girardin), 21 millions au titre de la contribution économique territoriale (en hausse de 11% par rapport à 2011) » et « 15 millions d’euros en 2012 au titre des taxes foncières, en hausse de presque 9% par rapport à 2011 ». Reconnaissant n'avoir pas pu répondre à la sollicitation "très technique" de la mission parlementaire sur l'optimisation fiscale, l'enseigne d'ameublement a assuré avoir transmis "par courrier au président de la mission en date du 16 mai" l'ensemble des informations sur sa situation fiscale en France.

Un milliard investi en France d'ici à 2025

D’ailleurs, Ikea avait discrètement publié sur son site, le 11 juin dernier des détails sur sa situation fiscale en France, précisant avoir payé 136 millions d’euros d’Impôt sur les Sociétés au cours des trois dernières années ainsi que 159 millions d’euros au titre des taxes foncières, de la taxe sur le chiffre d’affaires, de l’écotaxe et autres. Le distributeur a décidé d’être également transparent sur ses investissements en France, précisant que l’entreprise avait investi 306 millions d’euros en France au cours des trois dernières années, dont 80 millions d’euros en 2012. Ikea, qui comporte 29 magasins dans l'hexagone ainsi qu’un site industriel (fabrication de panneaux de bois) « prévoit un plan d’expansion d’un milliard d’euros d’ici à 2025 pour l’ensemble des sociétés du groupe en France ».

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine toute l'actualité des marchés, des distributeurs et des fabricants Bricolage, Jardinage et Ameublement.

Ne plus voir ce message