Ikea, modèle de développement durable

|

En la matière, origine suédoise oblige, Ikea montre la voie. À ses magasins, à ses clients et à ses fournisseurs. Objectif : obtenir son indépendance en matière de ressources et d’énergie d’ici à 2020.

Skrutt. Encore un nom de produit qu’affectionne Ikea. Un sous-main pour bureau précisément, mais celui-ci est fabriqué à partir des propres déchets d’Ikea. «C’est notre premier produit issu de l’économie circulaire. Il contient plus de 50% de plastique recyclé issu des déchets de nos magasins, se targuait Olivier Baraille, le patron de l’enseigne en France, lors de la présentation des résultats, le 13 octobre. Il y en aura deux autres dans les prochains mois.» Chez Ikea, le développement durable n’est pas un vain mot.

Un engagement fort

« En Suède, on fait toujours plus avec moins, raconte Carole Brozyna- Diagne, directrice de la RSE depuis 2013 pour Ikea France. Nous avons formulé notre stratégie en 2010 et, depuis, nous ne cessons de la structurer. » Naturellement, Ikea fait partie des partenaires de la Cop 21. Outre des investissements financiers importants (2,5 Mrds€, soit l’équivalent du chiffre d’affaires de la France, sur dix ans), Ikea a rejoint le Medef et le Cercle de l’industrie pour montrer aux pouvoirs publics son engagement dans la lutte contre le changement climatique. Symboliquement, les canapés des salons du Bourget début décembre seront siglés Ikea! La démarche environnementale se traduit d’abord dans les produits. Depuis le 1er septembre 2015, la totalité du coton utilisé pour les textiles est issu de ressources gérées durablement.

« Nous sommes dans l’éco-conception de nos produits, précise Carole Brozyna-Diagne. Nos designers doivent créer les produits en respectant onze critères comme l’utilisation de matériaux recyclables ou l’intégration de nos propres déchets. Chaque déchet est considéré comme une ressource. » Le plastique des cerclages sur les palettes est récupéré et transformé en billes de plastique pour être réutilisé dans les produits. Idem pour le bois, même si ce n’est pas facile de trouver du bois certifié. Moins de la moitié aujourd’hui (47%) sont certifiés dans le monde. Ikea poursuit comme objectif d’arriver à 100% d’ici à 2020.

En magasins, il s’agit d’être indépendant énergétiquement avec la même échéance, 2020. « Tous nos magasins valorisent leurs déchets à 90% », explique Carole Brozyna-Diagne.

Celui qui a ouvert à Clermont-Ferrand à l’été 2014 appartient au cercle fermé des magasins les plus énergétiques au monde. En quatre ans, les points de vente ont baissé leurs dépenses d’énergie de 27%. Cette année, celui d’Avignon sera le premier magasin à autoconsommer l’énergie qu’il produit. Grâce au photovoltaïque, l’énergie générée sera réinjectée dans le magasin et couvrira 40% de ses besoins énergétiques. Sept autres points de vente devraient adopter la démarche en 2016.

Vive les «éco-gestes»

Enfin, parce que le client est aussi acteur, Ikea le met dans la boucle. Plus de 200 foyers avaient été choisis en janvier 2015 pour adopter à la maison un mode de vie plus durable. Avec un coach à domicile, ceux-ci ont appris des « éco-gestes » pour réduire leur consommation en eau et en électricité et mieux trier leurs déchets. Des «éco-gestes» qui se révèlent efficaces: ils permettent de réaliser 150 €/an d’économies par an et par foyer. Ce qui ferait baisser au total de 3,42 Mrds € les factures d’énergie en France par an.

Les chiffres

  • 1 Mrd€ d’investissement dans les énergies renouvelables d’ici à 2020
  • 100% des besoins en électricité d’Ikea France couverts par les énergies renouvelables
  • 27% de baisse des dépenses d’énergie en quatre ans en France

Source : Ikea

« En Suède, on fait toujours plus avec moins. C’est aussi le credo d’Ikea. Nous considérons chaque déchet comme une ressource. »

Carole Brozyna-Diagne, directrice de la RSE chez Ikea

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2387

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous