Ikea n’envisage plus de doubler ses ventes mondiales d’ici 2020

|

Faute de ventes suffisantes et d’une bonne situation économique, Ikea revoit ses objectifs de développement à la baisse.

L'objectif était
L'objectif était © High Contrast // Creative Commons Attribution 3.0 Germany

Numéro un mondial de l'ameublement, le suédois Ikea abandonne son objectif de doubler ses ventes entre l'exercice 2012-2013 et l'année 2020 compte tenu de la conjoncture mondiale. Göran Grosskopf, le président d'Ingka Holding (structure chapeauteant le groupe Ikea) a déclaré dans le quotidien économique Dagens Industri: "Notre objectif s'est montré jusqu'ici trop agressif. Les ventes ne se sont pas développées aussi vite que l'on pensait". A la clôture de son dernier exercice, le 31 août, le chiffre d'affaires d'Ikea était de 27,9 milliards d'euros, soit 3,1% de plus que l'exercice précédent, alors qu’en 2011-2012, la croissance avait été de 9,8%, soit la plus élevée depuis six ans.

Ingvar Kamprad s'était étonné d'un développement aussi ambitieux

L’ambition était jusqu’alors de faire doubler le chiffre d'affaires d'ici 2020 pour le porter à 50 milliards d'euros. "L'économie mondiale n'a pas connu une croissance aussi forte que celle sur laquelle nous tablions", a déploré M. Grosskopf, en particulier déçu par l'évolution observée en Europe du Sud. En 2013, l'une des rares déclarations à la presse du fondateur d'Ikea, Ingvar Kamprad, avait été pour critiquer le projet de 25 ouvertures de magasins par an, beaucoup trop ambitieux selon le patriarche qui, bien qu’âgé de 87 ans et retiré des affaires, reste très écouté au sein d’Ikea.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres

X

Recevez chaque semaine toute l'actualité des marchés, des distributeurs et des fabricants Bricolage, Jardinage et Ameublement.

Ne plus voir ce message