Ikea ne fait plus de miracle en France

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Les chiffres communiqués ce matin pour la France ne sont pas à la fête. Avec une croissance de son chiffre d'affaires de 1%, ramenée à 0,57% à périmètre comparable, Ikea France limite tout juste la casse. Et demeure prudent sur ses prévisions d'ouverture.

Ikea a ouvert deux magasins en France en 2015, dont celui-ci à Bayonne.
Ikea a ouvert deux magasins en France en 2015, dont celui-ci à Bayonne.© Stephan Amelinck

C'est un résultat en demi-teinte qu'a présenté le nouveau patron d'Ikea France, Olivier Baraille, ce 13 octobre. "L'activité a été plus difficile au premier semestre à cause des rénovations que nous avons menées sur quatre magasins en région parisienne, une région qui pèse lourd dans notre chiffre d'affaires", souligne-t-il. "Mais nous nous sommes rattrapés au second avec une croissance de 3,1% de notre activité". Au final, la France affiche un chiffre d'affaires de 2,408 milliards d'euros pour l'exercice clos le 31 août dernier, avec une hausse de 1%. Une progression déjà faible et ramenée à 0,57% en tenant compte de l'ouverture des magasins à Bayonne et à Mulhouse. Autant dire presque rien.

Ecart avec le reste du monde

Et comparé aux performances stratosphériques d'Ikea dans le monde -+5,1% à nombre de magasins constant-, la pilule apparaît bien amère. Certes, la santé du marché de l'ameublement en France laisse à désirer. Mais, après plusieurs années de recul, il y a eu un frémissement sur les premiers mois de l'année avec un bond de 2,1% en valeur à fin juin 2015, selon l'IPEA (Institut de promotion et d'études de l'ameublement). Un bond qui a bénéficié plutôt à Conforama et à But qu'à Ikea. A l'image du secteur, Ikea engrange des performances sur la literie et la cuisine...et sur le e.commerce. Celui-ci affiche une croissance à deux chiffres (20%) et représente l'équivalent du chiffre d'affaires d'un gros magasin, soit 80 millions d'euros et moins de 4% du total de l'activité. Ikea commence à rattrapper son retard en la matière. D'ici novembre, la totalité des 32 magasins français offriront le click and collect. Le "cliquez et roulez" sera déployé dans la foulée.

Cinq ouvertures prévues

Dans ce contexte, l'heure est presque au repli. Certes, les ouvertures annoncées de longue date sont maintenues -Orléans en 2015, Nice et Vénissieux d'ici 2019, Le Mans et Perpignan en projet de développement, mais "la vitesse d'expansion pourrait être moins importante que celle annoncée", dixit Olivier Baraille. D'ouverture dans Paris, il n'en est plus question. D'objectif de 40 magasins en France en 2020 un peu moins. "Nous sommes à moins d'une heure de route de 66% des Français", précise Olivier Baraille. L'ambition est d'atteindre 80% d'ici quatre ans.

 

Les 10 chiffres à retenir sur Ikea en France

 

  • 2,408 milliards d'euros de chiffre d'affaires
  • 17,75% de part de marché
  • 50 millions de visites en magasins 
  • 140 millions de visites sur Ikea.fr
  • 181 millions d'euros d'investissement en France en 2015
  • 345 emplois créés en France en 2015
  • 1804 euros reversés à chaque collaborateur français dans le cadre de Tack!
  • 15 restaurants rénovés
  • 3 millions d'euros d'investissement dans les restaurants
  • 4% de la masse salariale consacrée à Ikea

 

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine toute l'actualité des marchés, des distributeurs et des fabricants Bricolage, Jardinage et Ameublement.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA