Ikea va tester la vente sur une marketplace... et envisage d'en ouvrir une

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Le groupe finalise les derniers détails avant de lancer ce test. Le patron d'Ikea réfléchit également à lancer sa propre place de marché à moyen terme, pour y vendre au côté de ses meubles ceux de ses concurrents.

Ikea vendra prochainement une partie de ses meubles sur une marketplace tierce.
Ikea vendra prochainement une partie de ses meubles sur une marketplace tierce.© DR

Pour la première fois de son histoire, Ikea va très prochainement commercialiser une partie de ses meubles sur une place de marché tierce. L'entreprise "est en train de finaliser les derniers détails de cette opération", a indiqué au Financial Times Torbjorn Loof, le directeur général d'Inter Ikea, la société suédoise qui possède à 100% la célèbre marque de meuble. Une seule chose est sûre, Ikea ne vendra pas sur Amazon. Mais le patron ne donne pas le nom de la ou des marketplaces qu'il a choisies pour ce qui n'est pour le moment qu'un test, et n'indique pas non plus le pays où il se déroulera. Ce mouvement fait partie d'un vaste plan de transformation de la société. Historiquement habituée aux vastes magasins de périphérie, Ikea a par exemple ouvert en avril 2018 son premier espace de vente en centre-ville, place de la Madeleine à Paris. Le groupe s'est également lancé dans la location de meubles…

Le dirigeant d'Ikea réfléchit également à lancer sa propre place de marché, où il vendrait, à côté de ses propres meubles, ceux de ses concurrents. Il imagine un site vertical, à la Zalando, qui commercialise des chaussures, des vêtements et des accessoires, plutôt qu'un modèle fourre-tout à la Amazon. Torbjorn Loof est également inspiré par Alibaba et sa place de marché Tmall, qui donne aux marques qui vendent leur produits sur la plateforme une multitude d'outils pour personnaliser leur image comme elles pourraient le faire physiquement dans un grand magasin, contrairement à Amazon chez qui la marge de manœuvre est nettement plus mince. Ikea n'a pour l'instant discuté avec aucun de ses concurrents de ce projet, qui est encore hypothétique et pourrait voir le jour d'ici au minimum… cinq ans. Le secteur du meuble est à la traîne par rapport à d'autres dans l'e-commerce car les produits vendus sont lourds et de grande taille, ce qui rend leur transport jusqu'au domicile du consommateur qui commande en ligne très coûteux.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA