Ikea verrouille son projet de quatrième magasin à Moscou

|

La quatrième unité moscovite de la chaîne de meuble doit ouvrir en septembre. Pour s'épargner les retards qui ont pénalisé l'ouverture du troisième, fin 2004, Ingvar Kamprad, fondateur d'Ikea, s'est trouvé un allié local influent.

En décembre dernier, Ikea avait du dénoncer publiquement une tentative d'extorsion et de pot de vin pour débloquer - avec une dizaine de jours de retard sur le calendrier prévu - l'ouverture du centre commercial Mega 2, dont l'enseigne est promoteur et qui intègre un magasin Ikea. Depuis, Ikea s'est trouvé un allié politique, l'entreprise agroalimentaire Belaïa Datcha (associée à 25% dans le projet), qui a la doublé qualité d'être propriétaire du terrain sur lequel se construit Mega 3 et d'avoir pour patron Viktor Semenov, un député influent au parlement russe. Viktor Semenov est membre de « Russie Unie », le parti qui soutient Vladimir Poutine. Une alliance officialisée hier au cours de la pose de la première pierre du centre commercial, à laquelle Ingvar Kamprad en personne avait invité le vice-premier ministre russe Alexandre Joukov. « Ikea ne verse jamais de pot-de-vin, c'est contraire à notre éthique », a néanmoins tenu à rappeler Ingvar Kamprad hier, lors de la cérémonie. Ikea investit 400 millions de dollars dans Mega 3, dont la surface totale atteindra 240 000 m². Le centre n'ouvrira à l'automne 2006, un an environ après l'ouverture du magasin Ikea. La Russie est un marché clé pour la chaîne suédoise, qui y a déjà investi 1 milliard de dollars environ et quelque 2,7 milliards de dollars pour la construction de 18 centres commerciaux supplémentaires. La prochaine ouverture d'un magasin Ikea se déroulera le 22 mai à Nijni Novgorod.
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Nos formations