Ile-de-France : creuset et tremplin de réinventions

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer
Ile-de-France : creuset et tremplin de réinventions

Les entreprises que nous avons sélectionnées n’auraient pas pu naître ailleurs qu’en Ile-de-France. Parce que cette région melting-pot de cultures et épicentre de savoirs a toujours bouillonné d’effervescence inventive. Parce que Paris, dont on dit qu’il fait la mode, reste le tremplin idéal pour refaire le monde, notamment des produits de grande consommation ! Parce que, enfin – et l’on y pense moins – il existe un terroir francilien très riche.

Un approvisionnement local pour des origines lointaines

I-Grec illustre cette alchimie. C’est d’Australie que Maximilien Dupuis, président de la PME, et ses associés, rapportent l’idée d’une recette de yaourt à la grecque perpétuée par un fabricant… libanais. Sa technique d’égouttage et ses ferments lui donnent une onctuosité unique. Et elle joue l’approvisionnement local avec son lait de la Ferme de Grignon-Thiverval, dans les Yvelines.

Ce département, longtemps verger de l’Ile-de-France, est le berceau de la société Andresy Confitures créée en 1952. Laure Cassan, directrice générale et petite-fille du fondateur, lance le pari de « faire bouger le rayon des confitures en conciliant sa gourmandise avec la tendance santé bien-être en vogue ». Point de formules allégées, mais bio et enrichies d’ingrédients aux vertus nutritionnelles tels que fraise et baies de goji, figues à l’aloé vera ou abricot-quinoa.

De Paris, Jacques Guyaux, chocolatier, a emprunté à la tour Eiffel sa forme pour la donner à une gamme de chocolats pour accompagner le café. En plus de versions à 65 % de cacao et chocolat au lait, la PME puise également dans les spécialités franciliennes avec une déclinaison au café Caron basé à Châtillon, en attendant celles à la cerise de Montmorency, au coquelicot de Nemours ou au miel du Gâtinais.

Le café bu, reste son sous-produit, le marc. Trouvant en Ile-de-France un gisement immense de cette matière inexploitée Citizen Fire en a tiré un combus­tible exceptionnel ! « Son pouvoir chauffant est 67 % plus fort que celui du bois, explique Valérie Grammont, gérante et fondatrice de l’entreprise. Après trois ans de recherche avec l’Université de Compiègne, nous en avons tiré une bûche de cheminée de 1,3 kg brûlant deux heures, ainsi que des allume-bûches plus efficace et moins polluants que des produits pétroliers. »

« En Ile-de-France, on n’a pas de vignes mais on a des idées », plaisante de son côté Cédric Segal, PDG de Fabulous Brand osant le vin en canettes ! « Ce format de consommation individuelle plus valorisant que les minibouteilles marche notamment au Japon avec des vins australiens, justifie-t-il. La bière n’a-t-elle pas suivi ce reconditionnement ? Je veux l’appliquer à des vins de vignerons indépendants, tels que corbières, et bientôt au beaujolais nouveau, présentés en canette “slim” millésimée. »

Quand l’energy-drink devient chewing-gum

OneGum France tonifie le chewing-gum, comme Red Bull l’a fait avec le soft-drink. Trois amis d’enfance parisiens, dont Romain Pettenaro, cofondateur de la PME, ont trouvé le partenaire danois pour fabriquer une gomme à mâcher énergisante à la caféine et aux vitamines B.

Et c’est comme inventeur du « Nespresso de la douche » que Nicolas Pasquier, président de Skinjay, s’est fait une réputation dans les hôtels de luxe d’Europe. Soit la transformation de n’importe quelle douche en diffuseur d’huiles essentielles, grâce à l’insertion d’un adaptateur où l’on glisse des capsules de fragrances. Le pack Skinjay vise la démocratisation en grandes surfaces spécialisées.

Tout comme la première audace de Biom Paris, qui ambitionne de révolutionner les produits du quotidien pour les rendre « smart, éco-conçus et design ». Son coup d’essai s’applique au plus inattendu : la « bonne vieille » brosse pour toilettes ! « Dans un monde où les technologies font muter tant de secteurs, pourquoi ne pas en faire profiter le quatrième lieu de passage de la maison ? », estime Sandra Legel, fondatrice de Biom Paris. Résultat : bbb La Brosse ergonomique pour mieux atteindre les « petits coins » grâce à sa tête souple en bioplastique. Dont les nervures, inspirées du bio-mimétisme végétal, évite à l’eau de goutter sur la lunette. Biom Paris cogite déjà la réinvention du papier toilette et de l’éponge...

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2429

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA