Marchés

Imprimantes : les trois grands se neutralisent

Si les imprimantes et leurs performances évoluent très rapidement, les tarifs, eux, varient peu. Canon, Epson et Hewlett Packard ne semblent pas adeptes de la guerre des prix.

Bien plus que celui des PC, le marché des imprimantes grand public se caractérise par une très forte concentration. Trois acteurs y exercent une domination incontestée. En termes d'offre, la gamme Hewlett Packard est un peu plus large que celles d'Epson et de Canon. Avec notamment deux modèles récents - les PhotoSmart 1215 et 1218 - qui intègrent des lecteurs de cartes mémoires. Logiquement, ces deux modèles se négocient à des tarifs élevés : 2 790 F (120,43 EUR) et 3 290 F (501,56 EUR). Mais pour le reste, les trois grandes marques sont pratiquement alignées. Toutes trois proposent un produit d'entrée de gamme à 590 F (89,94 EUR) offrant des performances proches et des hauts de gamme oscillant entre 2 490 F (379,60 EUR) et 2 990 F (455,82 EUR).

Dans ces conditions, il est d'autant plus difficile pour un éventuel prétendant d'investir le marché. Seul à avoir réussi la performance ces dernières années, Lexmark n'a pas hésité longtemps sur la stratégie à adopter : performances sérieuses et prix sacrifiés. Après quelques années de présence, l'implantation est réussie, et la remontée en gamme est entamée. Pour 1 290 F (196,66 EUR), le haut de gamme Z52 offre haute résolution et vitesse d'impression élevée. Mais la stratégie de départ n'est pas abandonnée pour autant, Lexmark proposant aujourd'hui encore la machine jet d'encre couleur la moins chère du marché, la Z12, à 390 F (59,46 EUR).

Faut-il en conclure que tout nouvel entrant sur le marché de l'impression est condamné à sacrifier ses marges pour connaître le succès ? Pas obligatoirement. Arrivé il y a bientôt deux ans, l'américain Xerox s'est toujours refusé à descendre en dessous d'un certain niveau, estimant que Lexmark a dégradé durablement son image en bradant ses machines. Quant au dernier venu sur le marché, le japonais Sharp, il semble avoir choisi une approche différente. Ses AJ-1800 et AJ-2000 arrivent à des tarifs relativement élevés - 1 390 F (59,46 EUR) et 1 790 F (272,88 EUR) -, en promettant de marier vitesse et qualité d'impression. Guère impressionné par les géants du secteur, Sharp promet des tirages « jusqu'à 50 % plus rapides » que la vitesse maximale des machines concurrentes.

Mais attention : si le prix de l'imprimante est un point important, celui de ses cartouches l'est autant. À quoi bon s'offrir une machine à prix sacrifié si chaque changement de consommables impose de débourser 200 F (30,49 EUR) ou 300 F (45,66 EUR) ? Conscients du problème, les grands fabricants communiquent tous sur la consommation d'encre. Mais restent plus que discrets sur le prix des cartouches de leur marque, dont la vente est une véritable manne.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter