Marchés

In Vivo voit son chiffre d’affaires exploser

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Le géant français de la coopération In Vivo, qui va fusionner avec Coop de France, et qui a décidé de mieux se faire connaître, voit son chiffre d’affaires exploser de l’ordre de 45% au cours des six derniers mois, principalement grâce à ses branches du grain et nutrition animale, soit « un milliard d’euros en plus par rapport à l’an dernier », a indiqué son directeur général Patrick Gollier. Le groupe coopératif avait réalisé 4,4 milliards d’euros de chiffre d’affaires lors de l’exercice annuel qui se clôt en juin. Celui-ci devrait bondir à un niveau record lors de l’exercice en cours. Au siège de l’avenue de la Grande Armée à Paris, le groupe gère quatre branches, les semences, le grain, la nutrition animale et les 880 jardineries « Gamm Vert ». Interrogé sur la volatilité des cours des matières premières, les dirigeants du groupe ont estimé que «celle-ci n’est pas le fait des spéculateurs comme l’affirment les hommes politiques, mais liée à l’effondrement des stocks mondiaux conjuguées à des baisses de production et à une hausse de la consommation. La volatilité, c’est le thermomètre qui révéle le problème, on peut le casser, mais on ne supprimera pas la cause ». «Chez nous, on dit qu’il y a les causeux et les faiseux. Il faudrait que les causeux viennent un peu écouter les faiseux, a fustigé le président d’In Vivo, Michel Fosseprez. Concernant la difficulté pour les éleveurs en raison de la hausse des prix de l’alimentation animale, Patrick Gollier a mis en cause le « manque de fluidité dans la filière, la grande distribution refusant les hausses de prix », et dans le domaine du porc, au déséquilibre du marché européen créé par l’affaire de la dioxine en Allemagne. Les producteurs de porc manifestent leur mécontentement à Paris, après avoir attaqué des grandes surfaces en Bretagne. 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA