Indépendant

En France, près d’un produit alimentaire sur deux est vendu par un commerçant indépendant (44% exactement), adhérent et « copropriétaire » de l’une des trois grandes enseignes qui défendent leurs valeurs : E. Leclerc, Intermarché et Système U. Avec le non-alimentaire, près d’un tiers des biens vendus au détail en France transitent par ces entreprises, soit 142 Mrds € de marchandises en 2013, selon la Fédération du commerce associé (FCA).

Et si l’on y intègre les très nombreux réseaux de franchisés, le commerce indépendant devient sans conteste, et de loin, le premier modèle de distribution en France, largement devant les chaînes succursalistes. LSA s’est penché sur cette spécificité franco-française, en s’appuyant sur l’une de ses conférences organisée à Paris et sur une table ronde réunissant la jeune garde de la plus emblématique des enseignes indépendantes, Leclerc. De quoi mieux comprendre le dynamisme, mais aussi les limites de cette forme de commerce et les motivations des hommes et des femmes qui défendent ce modèle… Plongée au cœur de l’indépendance « made in France ».

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2326

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous