Marchés

Indesit veut consolider ses trois marques

|

DÉVELOPPEMENT - Appuyée par une stratégie de développement propre à chacune des trois marques, la filiale française du groupe italien entend gagner cette année entre 0,5 et 1 point de part de marché.

Le groupe Indesit sera en 2007 sur tous les fronts. « Nous souhaitons devenir ou conserver nos leaderships sur toutes les familles de l'électroménager, l'encastrable comme la pose libre, pour gagner entre 0,5 et 1 point de part de marché », affirme Philippe Kaltenbach, directeur général d'Indesit Company France. Pour y parvenir, ce dernier a élaboré un plan stratégique pour chacune de ses trois marques. Concernant tout d'abord Indesit, l'objectif est de conforter et de renforcer les positions acquises sur le froid, le lavage et la cuisson tout en accompagnant la montée en puissance décidée en 2006 sur l'encastrable.

Comment ? « En restant conformément à notre positionnement agressif sur les prix et en apportant de l'innovation afin notamment de permettre de tirer la marque vers le haut », répond Philippe Kaltenbach. Plutôt réservées à Ariston, les innovations seront, à l'image du lave-linge Moon, portées pour la première fois par Indesit. En pose libre, une offre de réfrigérateur inox ainsi qu'une plus large gamme de cuisinière seront ainsi lancées cette année tandis qu'en encastrable, le portefeuille sera élargi pour gagner en visibilité sur un marché de plus en plus bataillé. Toujours dans cette optique, le réseau de distribution devrait être étendu aux grandes surfaces alimentaires et aux cuisinistes. Concernant Scholtès, spécialiste de la cuisson, l'année sera consacrée au renouvellement des gammes sur l'induction, les fours et les hottes, une famille sur laquelle le groupe a perdu du terrain, faute justement d'innovations.

Pour Ariston, déjà bien installé sur l'encastrable, l'ambition est de s'imposer comme une marque généraliste en renforçant ses positions en pose libre, notamment sur le lavage et le froid. Un beau défi alors que s'engage pour cette marque une profonde mutation. Dans le cadre de la stratégie d'internationalisation du groupe, Ariston va devenir Hotpoint Ariston en référence à cette marque anglaise rachetée en 2003, dès cette année en Italie et en 2008 en France. Un jour, elle disparaîtra « mais seulement quand le marché sera prêt », précise Philippe Kaltenbach.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter