Marchés

Indices du 5 juin 2008 - LES PRIX

Le hard-discount baisse le prix des marques

Téléchargez le tableau de bord du 5 juin 2008 au format pdf.

 

› LES PRIX - L’inflation se stabilise

• En mai, c’est surtout la… déflation des plus grandes marques en hard-discount qui attire l’attention : - 2,1 %. Les hard-discounters se repositionnent fortement.

• Le détail de quelques familles emblématiques montre bien l’importance de cette déflation sur les plus grandes marques : -6,8% pour les yaourts (pourtant l’une des catégories les plus inflationnistes en GMS, à +7,2%), - 5,1% pour la charcuterie…

 

› RÉSEAUX

• L’inflation entre les formats sur l’exhaustif converge, même si le hard-discount se repositionne fortement sur les plus grandes marques, à - 2,1%.

 

› RAYONS - Le frais LS en tête

• Les produits frais LS restent plus inflationnistes devant l’épicerie, l’inflation progresse de0,2 pt en DPH, à 1,2 %, et elle reste beaucoup plus modérée en non-alimentaire, avec toujours plusieurs familles déflationnistes.

 

› RÉGIONS

• Les disparités régionales se conforment avec toujours la Lorraine la moins inflationniste et la région Rhône-Alpes en tête des hausses de prix.

 

› LAIT, CÉRÉALES - Toujours un effetmatières premières

• L’inflation se maintient à des niveaux qui paraîtront toujours trop lourds aux familles les plus modestes –surtout celles qui ont déjà réalisé les arbitrages en faveur des MDD «coeur de gamme» ou «premiers prix» : près de 20% pour les pâtes, un peu moins de 15% pour les oeufs ou le lait, plus de 10% pour les riz, farines, beurres, avec une hétérogénéité qui semble désormais se réduire entre types de marques.

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Eaux, sodas, jus, bières, vins, liqueurs et spiritueux : chaque semaine recevez les dernières infos et nouveautés du rayon Boissons.

Ne plus voir ce message