Inditex profite de la faiblesse du dollar

|

Le groupe espagnol de distribution d'habillement a enregistré une progression de 21% de son résultat net sur les trois premiers mois de son exercice.

Inidtex, dont le chiffre d'affaires a progressé de 20% au premier trimestre de son exercice, a vu son résultat net croître de 21% sur la même période. Une performance qu'il attribue à « un effet de change favorable ». La faiblesse du dollar a, en effet, amélioré ses prix d'achat. Par ailleurs, l'impact de la liquidation de ses stocks de la saison automne-hiver est en régression. Le groupe a, par ailleurs, indiqué qu'il détenait désormais 100% de Stradivarius, suite au rachat de 9,95% du capital de cette filiale junior acquise majoritairement en 1999. Inditex, qui détient aussi les enseignes Zara, Massimo Dutti et Bershka, compte ouvrir, cette année, 335 à 395 unités (contre 322 en 2004). Sur le premier trimestre, il en a ouvert 90.
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter