Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement LSA.fr - édition Abonné

Industrie agroalimentaire : les gagnants et les perdants du Ceta

Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

L’accord de libre-échange entre l’Union européenne et le Canada signé le 30 octobre  2016  et entré en application provisoire depuis le 21 septembre 2017, doit être soumis au vote des députés français ce mardi 23 juillet 2019. Il divise profondément l’industrie agroalimentaire. Le point sur les perdants et les gagnants.

Troupeau de vaches montbéliardes
Troupeau de vaches montbéliardes© © B. Piccoli - stock.adobe.com
Dans un communiqué diffusé ce lundi 22 juillet 2019, l’interprofession du bétail et des viandes (Interbev) abat sans doute ses dernières cartouches. A quelques heures de l’examen de l’accord par les députés  de l’ Assemblée nationale , Interbev met une nouvelle fois en garde : « Le Ceta prévoit des viandes garanties sans hormones mais aucune disposition, ni […]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu
Vos codes d'accès sont erronés.
Veuillez saisir votre email et votre mot de passe.

En vous abonnant à LSA, vous accédez à :

  • Des analyses exclusives sur les tendances et les marchés de consommation
  • En avant-première, des nouveaux concepts de magasins et des innovations PGC
  • Le suivi des stratégies d’enseignes et de sites marchands, alimentaires et non alimentaires
  • Des idées et des bonnes pratiques en matière de Commerce connecté
  • Des chiffres clés et données exclusives : base de données marchés PGC (CA, évolutions...), base de données Magasins (par enseignes, par zones...), base de contacts Centrales d’achats
Votre abonnement à LSA vous donne accès à :

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA