Trophées 2014 de l'innovation

Qui sont les champions de l'innovation en 2014 ? Retrouvez tous les gagnants des Trophées LSA 2014 de l'innovation, catégorie par catégorie : Alimentaire, Non alimentaire, Métiers et Personnalités de l'année. Découvrez également le meilleur de la soirée de remise de prix qui s'est tenue le 17 décembre 2014 Salle Wagram à Paris.

Industriel PME : Michel de Rovira et Augustin Paluel-Marmont, le goût avant tout

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Dossier Passionnés, ambitieux, brillants et malins, Michel de Rovira et Augustin Paluel-Marmont veulent vendre le bon goût de leurs produits au plus grand nombre.

Augustin Paluel-Marmont et Michel de Rovira

En 2004 le duo Michel de Rovira et Augustin Paluel- Marmont se lance avec des biscuits sablés vendus chez l’épicier du coin de la rue. Dix ans après, la société Michel et Augustin réalise un chiffre d’affaires de 35 M € dans 21 pays avec 75 salariés. « Notre idée de départ, c’était de remettre le goût au coeur de nos assiettes », indique Augustin Paluel-Marmont. Leur recette ? Des produits simples et de qualité, avec, aussi, une vraie exigence en termes d’exécution. C’est à La Bananeraie, leur siège social parisien, que sont inventées les recettes et conçus les packagings. La production, elle, est totalement externalisée. « Nous confions la fabrication à quatorze industriels européens, explique Augustin Paluel-Marmont. Nous sommes très impliqués avec nos partenaires industriels et nous allons vers ceux qui fabriquent les meilleurs produits. » Parce que leur façon de travailler peut sembler assez déroutante, ils préfèrent s’entourer de jeunes plus faciles à modeler (la moyenne d’âge est de 28-29 ans) et tous formés au CAP pâtissier. « Il faut avoir une vision de son job, affirme Augustin Paluel-Marmont. Nous faisons aussi beaucoup de séminaires pour qu’ils apprennent à se connaître et identifient les domaines où ils sont performants. Le talent est au coeur de tout chez nous. »

Optimiser plus qu’innover

Michel et Augustin est présent à 50% dans l’épicerie et à 50% sur le frais, avec 100 références sur cinq catégories : les biscuits sucrés, les biscuits apéritifs, les desserts frais, les yaourts et les snacks. La marque a aussi lancé, cet été, de la citronnade, et va sans doute aller sur le jus de fruits. Les deux entrepreneurs sont plutôt dans une logique d’optimisation des recettes que d’innovation. Mais ils ont aussi soif d’ailleurs. « On veut créer des produits que le monde entier nous envie, assure Augustin Paluel-Marmont. Nous voulons plaire au plus grand nombre, mais pas à tout le monde. » Après Paris et Lyon, ils ouvrent une nouvelle «Bananeraie» à New York, après une première tentative avortée faute de partenaires. Aujourd’hui, ils sortent une série de packagings totalement «américains », avec une adaptation du champ lexical. Pour la France, ils foisonnent d’idées et, notamment, des projets immobiliers, à Boulogne, avec la création, à La Bananeraie, d’un centre de formation et de chambres d’hôtel.

Le talent est au coeur de tout chez nous. La force de cette marque, ce sont les individus.

Augustin Paluel-Marmont, cofondateur de Michel et Augustin

 

EN DATES

Michel de Rovira

  • 1999-2002 Consulting financier à New York, puis à Paris
  • 2003 Guide des Boulangers de Paris
  • 2004 Cocréation de Michel et Augustin

Augustin Paluel-Marmont

  • 1999 Intègre le service stratégie marketing du Club Med, puis d’Air France
  • 2003 Guide des Boulangers de Paris
  • 2004 Cocréation de Michel et Augustin

 

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA