Industriels et distributeurs chez Luc Chatel

|

Le Secrétaire d’Etat chargé de l’Industrie et de la Consommation a réuni hier les fédérations d’industriels des produits de grande consommation pour évoquer avec eux les tarifs proposés, à quelques jours de la fin des négociations commerciales pour l’année 2009. Participaient à la réunion les représentants de l’ANIA (Association nationale des industries agroalimentaires), l’ILEC (Institut de Liaisons et d'Etudes des Industries de consommation), le SIFPAF (Syndicat des industriels fabricants de pâtes alimentaires), l’AFISE (Association française des industries des produits d’entretien de la maison), la FEBEA (Fédération des entreprises de beauté) ainsi que Jean-Paul Charié, Président de la CEPC (Commission d’examen des pratiques commerciales). Le Ministre a tenu à rappeler que si les industriels sont libres de fixer les tarifs proposés à la négociation avec les distributeurs, il serait toutefois contre-productif de leur part de fixer ces tarifs à un niveau qui ne tienne pas compte de l’évolution des cours des matières premières qui entrent dans la composition des produits. Au contraire, c’est par des baisses de prix sur des produits qui avaient été fortement impactés par les hausses des cours des matières premières agricoles en 2007 et 2008 que les consommateurs augmenteront leurs volumes d’achat, au bénéfice de l’ensemble des filières. Le Ministre a conclu en indiquant que la majorité des fournisseurs et des distributeurs jouaient le jeu, et qu’il était confiant dans le fait que ces négociations, les premières dans le nouveau cadre de la LME, aboutissent à un équilibre entre les producteurs agricoles, les industriels et les distributeurs.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres