Inflation : selon Michel-Edouard Leclerc, "des industriels profitent de la crise"

|

Sur BFMTV, Michel-Edouard Leclerc a alerté ce matin sur les risques d’un retour d’inflation dans l’alimentaire.  

"La présidente de la FNSEA a déjà prévenu de ne pas mettre ça sur le dos des agriculteurs", Michel-Edouard Leclerc
"La présidente de la FNSEA a déjà prévenu de ne pas mettre ça sur le dos des agriculteurs", Michel-Edouard Leclerc

"Avant même les négociations commerciales qui seront encadrées cette année avec la loi Egalim 2, on nous annonce des hausses sur le sucre raffiné de 10%, sur les pâtes de 23%, sur la charcuterie entre 9 et 15%, sur le vinaigre 15%, sur l'huile d'olive 11%", a déclaré ce matin Michel-Edouard Leclerc sur BFMTV. Le distributeur estime que des industriels spéculent et profitent de la crise.

 

"Il y a une spéculation sur un manque de disponibilité du blé et du maïs. Un bon commerçant, s'il veut vendre, ne dit pas qu'il vendra plus cher. Ceux qui osent dire qu'ils seront plus chers sont ceux qui ont spéculé", a-t-il ajouté. Qui visent-ils?  "Les sociétés internationales qui s'appellent par exemple Unilever, tous les grands producteurs du petit-déjeuner aux céréales". Pour contrecarrer ces méthodes, le patron des centres Leclerc prévient qu'il jouera son rôle "fois deux" pour freiner ces hausses. «On va castagner avec les distributeurs. Nous allons jouer notre rôle d'acheteur, nous allons négocier des prix. Nous n'avons pas intérêt à ce que les prix augmentent, le pouvoir d'achat est notre sujet numéro 1.»  Les négociations commerciales 2022 s’annoncent donc tendues alors que la loi Egalim 2 devrait être votée prochainement.

En effet, ce texte sera examiné au Sénat en commission des Affaires économiques le 10 ou le 15 septembre 2021 puis en séance le 20 ou le 21 septembre. Avec un travail en séance publique prévu sur 2 jours (on évoque des débuts le 21 après-midi et un éventuel prolongement au besoin le 22 à partir de 16 h 30). Les amendements examinés dans l’hémicycle pourront être déposés jusqu’au 20 septembre à midi. Ensuite, la commission mixte paritaire devrait se tenir début octobre pour une promulgation de la loi courant de ce même mois. Autant dire qu’il y a encore beaucoup d’incertitudes….

D’où, plus que jamais, l’intérêt de ce grand rendez-vous annuel organisé par LSA, le Congrès des Stratégies commerciales. Cette année (en partenariat avec le Cabinet Grall & Associés, La Coopération agricole, Mediaperformances, Novamont et Sarawak), il se tiendra  le 5 octobre 2021 à Paris (aux Folies Bergère), mais aussi en ligne pour ceux qui ne peuvent ou ne veulent se déplacer.

Avec les présences exceptionnelles de:

Alain GRISET - MINISTÈRE DE L’ÉCONOMIE, DES FINANCES ET DE LA RELANCE

Virginie BEAUMEUNIER - DGCCRF

 

Rami BAITIEH - CARREFOUR France

Cathy COLLART GEIGER - PICARD

Hervé DAUDIN - GROUPE CASINO

Philip DEMEULEMEESTER - ALDI France

Jean-Denis DEWEINE - AUCHAN RETAIL FRANCE

Michel-Edouard LECLERC - CENTRES E-LECLERC

Stéphane SINOPOLI - INTERMARCHE

Lionel SOUQUE  - REWE

 

Béatrice DUPUY - PROCTER & GAMBLE FRANCE

Nicolas DE LA GIRODAY - GENERAL MILLS

Nicolas LIABEUF - UNILEVER France

Jean-Baptiste SANTOUL - FERRERO FRANCE

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter