Informatique : vers l'assistant numérique pour tous Assortiment

Verra-t-on demain un assistant numérique dans chaque poche ? C'est ce qu'espèrent les fabricants. Les modèles compacts, conçus pour le plus grand nombre, occupent donc le haut du pavé.

Qui n'a pas son PDA ? Grisés par l'explosion des ventes des téléphones mobiles, les constructeurs de Personal Digital Assistant (PDA), qu'ils soient issus de l'informatique, de la téléphonie ou de l'électronique grand public, investissent de plus en plus massivement ce créneau considéré comme stratégique.

À côté des acteurs historiques que sont Palm et Psion, on trouve donc les géants de la micro comme Compaq, HP, Acer ou IBM. Les spécialistes de l'agenda portable comme Sharp, Casio ou Franklin tentent la montée en gamme. Les grands du téléphone sont présents ou en passe de l'être. Et si Philips se fait plus discret, il se murmure que Sony ne devrait guère tarder à présenter son PDA, sous licence Palm.

Avec une tendance lourde : la domination croissante des modèles sans clavier (Palm). La première raison tient à leur prix plus abordable. La seconde à l'offre nettement moins fournie dans les modèles à clavier, puisqu'à côté des Revo et Serie 5mx du britannique Psion, la concurrence se bouscule de moins en moins. Et Palm présente avec satisfaction des études et projections selon lesquelles le format sans clavier connaîtra d'ici à 2003 une croissance deux fois plus importante.

Palm, maître incontesté

Détaillons donc l'offre des PDA sans clavier. Palm y règne en maître incontesté. Aux États-Unis - et depuis peu en Europe -, la menace la plus directe vient de la firme Handspring et de son Visor. Une espèce de Palm plus convivial et moins cher. Aux États-Unis toujours, Franklin propose son nouvel eBookMan. Tandis que plusieurs spécialistes du téléphone mobile (Samsung, Motorola, NEC) ont déjà présenté des prototypes plus ou moins avancés.

Mais la concurrence anti-Palm vient aussi de Microsoft et de son nouveau système d'exploitation Pocket PC. Ce qui, officiellement du moins, n'inquiète pas les responsables de Palm. « Nous n'avons pas la même optique, explique la toute nouvelle directrice du marketing de Palm Europe, Laurence Clavert. Microsoft veut mettre sur un PDA tout ce qu'on trouve sur un PC, ce qui nécessite une mémoire énorme. Pour nous, un PDA est un outil d'accès à l'information, pas de création. »

Sûr de sa force, le leader préfère se concentrer sur deux objectifs : préparer un Palm très grand public (attendu pour la rentrée) et offrir ailleurs qu'aux États-Unis un modèle connectable à internet sans matériel extérieur, à l'image de son VII. Aux concurrents de suivre.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 1685

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message