Inquiétudes chez les salariés de Blédina

Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

La baisse des volumes produits à Villefranche-sur-Saône inquiète les salariés, qui ont lancé une pétition pour que Blédina ait les moyens de se « développer et vivre à Villefranche », où se situe le siège de l'entreprise de Danone. Une ligne sur les deux affectées à la fabrication de Cracotte a été fermée, dans le cadre d'un transfert de l'activité biscuits (depuis la reprise de LU par Kraft). Cracotte représente la moitié de l'activité de Villefranche, dont l'effectif (170 personnes, sur les 650 du site) a été réduit de 10 % depuis un an. « Nous avons des craintes sur la pérennité du siège, car nous sommes confrontés à des restructurations depuis le rachat de Numico », a indiqué à LSA Éric Dufour, délégué central CGT de Blédina.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2119

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA