Inquiétudes pour le futur du distributeur La Maison de Valérie

|

Selon les syndicats, 108 des 155 postes du vendeur de meubles par correspondance vont être supprimés, ce qui laisse planer de sérieux doutes sur le futur de l'entreprise.

maison valerie

Contrôlé par Conforama, le vendeur de meubles par correspondance et sur internet La Maison de Valérie s'apprête à supprimer 108 postes sur 155, selon des sources syndicales. L'arrêt de l'activité est envisagé après la saison printemps-été, selon des informations annoncées aux salariés au lendemain d'un comité d'entreprise. La direction de l'entreprise n'a pas confirmé ces informations. D'après le syndicat FO, le siège social de Vineuil (Loir-et-Cher), près de Blois perdra 103 emplois, et le site de Lognes (Seine-et-Marne) sera amputé de 5 postes. Des services de support informatique et des commerciaux seront conservés, ainsi que la marque La Maison de Valérie, mais l’incertitude règne quant au futur de l'activité de l’entreprise, qui souffre d’une baisse de la consommation et de la concurrence redoublée de sites internet spécialisés. En 2009, un précédent plan social avait abouti à la suppression de 110 emplois et à l’externalisation de la logistique. Selon le dernier exercice publié (clos fin juin 2011), la perte d'exploitation dépassait 11 millions d'euros pour un chiffre d'affaires de 39,9 millions d'euros.

 

                   

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter