Inquiétudes sur le prix de la viande, liées à la disparition de l'indemnisation aux équarisseurs

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

BRÈVESLa suppression à terme de l'indemnisation versée par l'Etat aux équarisseurs, qui se traduirait par un surcroît de charges pour la filière, pourrait provoquer une hausse du prix des viandes, à en croire les diverses fédérations concernées.

Conséquence directe de la crise de la vache folle en novembre 2000:  le gouvernement octroyait une indemnisation de 250 M€ par an, aux équarisseurs ayant charge de collecter, stocker et détruire les farines et graisses animales, bannies au nom du principe de précaution. Or, cette indemnisation déjà réduite de 75% dès octobre, devrait disparaître en 2003. Du coup, l'industrie de la viande - à savoir les représentants des filière bovine, porcine, ovine et avicole - craignent de devoir subir un transfert de charges. Qui se répercuterait inévitablement sur les prix. Et appellent les pouvoirs publics à revoir leurs positions, en maintenant l'indemnisation décidée en 2000.
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA