Intelligence artificielle et retail : il faut contourner les silos [Tribune]

Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

TRIBUNE D'EXPERTS Thibaut Souyris, directeur France chez Applause, acteur mondial du crowdtesting Applause explique pourquoi, à court comme à long terme, l’avenir et le succès des distributeurs passera nécessairement par l’intégration de l’intelligence artificielle dans leurs processus d’optimisation de l’expérience client.

Les premières applications de l’intelligence artificielle dans le secteur du retail sont d’ores et déjà déployées.
Les premières applications de l’intelligence artificielle dans le secteur du retail sont d’ores et déjà déployées.© Laurent - Fotolia.com

C’est un fait, avec la généralisation du numérique, les distributeurs et les marques ont accès à des volumes de données de plus en plus conséquents, communément appelés big data. La dimension de ces ensembles augmente de manière exponentielle, permettant de suivre avec toujours plus de précision les parcours et les comportements des consommateurs, au moment même où les usages sont en pleine mutation. Les données peuvent être collectées partout, que ce soit au sein des magasins physiques (balises Bluetooth), ou encore à travers la navigation sur les sites ou sur les applications mobiles des enseignes et des marques.

Les sources de données étant infinies, les possibilités de corrélation et de causalité sont innombrables.  À titre d’exemple, Visa a découvert l'existence d'une relation étroite entre Uber et sa propre entreprise : les détenteurs de cartes américaines dépensent plus de 144 milliards de dollars par an dans les enseignes physiques, dont 2 milliards de dollars juste après avoir quitté un Uber. Fort de ce constat, Uber et Visa ont alors lancé des programmes de récompenses locaux permettant de bénéficier de courses gratuites lorsque des dépenses sont réalisées dans les magasins à proximité.

Tout l’enjeu réside dans leur exploitation à travers des stratégies dites "data-driven". Concrètement, il s’agit de donner du sens aux données récoltées afin de les utiliser pour prendre des décisions éclairées, ne reposant pas uniquement sur l’instinct.

La data devrait en conséquence provoquer un changement de paradigme au sein de l’industrie du retail. À ce titre, la thématique du "Live Retail" constituera d’ailleurs le fil rouge du programme et des échanges qui se tiendront du 19 au 21 septembre prochains à l’occasion de la Paris Retail Week.

L’intelligence artificielle en voie de démocratisation

À l’aube de la décennie 2010, les big data étaient l’une des grandes tendances suscitant le plus d’engouement chez les entreprises et les entrepreneurs. Pourtant, dès les prémices, la technologie se heurte à des obstacles matériels. Et pour cause, la plupart des données recueillies par les plateformes comme iOS, Android, Twitter, ou encore Facebook n’étaient en substance qu’un vaste bourdonnement dont il était complexe d’extraire des enseignements tangibles.

Cette difficulté initiale a néanmoins engendré des effets positifs. Pour gérer l’ensemble de ces flux de plus en plus volumineux, des réseaux publics et privés de cloud computing ont dû se développer. Des entreprises comme Amazon, Microsoft et Google ont dépensé des milliards de dollars pour créer des réseaux de cloud de plus en plus grands, de plus en plus rapides, de plus en plus efficaces. Ce faisant, ces entreprises ont également créé une grande quantité de puissance informatique, offrant dès lors la possibilité de traiter davantage de données.

Les freins à l’adoption disparaissent : les progrès récents autour du machine learning (apprentissage automatique des machines) et l’apparition de solutions cloud plus sophistiquées, ont permis l’émergence de systèmes capables de traiter à peu près n'importe quel type d'ensemble de données. Les entreprises ne doivent plus penser big data, mais smart data. La prochaine étape qui se dessine sera alors la démocratisation de l'intelligence artificielle, qui devrait gagner rapidement presque tous les secteurs, et ce, beaucoup plus tôt que le marché ne l’anticipe.

Les premières applications de l’intelligence artificielle dans le secteur du retail sont d’ores et déjà déployées, y compris dans l’industrie de la mode. À titre d’exemple, la marque de lingerie Cosabella l’utilise pour analyser le comportement des consommateurs dans l’optique de suivre les tendances populaires. L’objectif pour la marque est d’être en mesure de prédire les modèles qui auront du succès et de développer les prochaines collections en fonction.

De la nécessité de briser les silos

Les retailers sont-ils prêts pour l’avènement des technologies de l'intelligence artificielle ? La réponse aujourd’hui est probablement non. Leur principale problématique est de faire converger dans un système l’ensemble des données en provenance de tous leurs canaux de ventes, et au sein duquel ces éléments pourront être partagés de manière très fluide et transparente. C’est un chantier massif qu’il ne faut pas sous-estimer. Une telle plateforme d’intelligence artificielle n’existe pas à ce jour. Parce que si les big data prennent leur sens avec l’arrivée de l’intelligence artificielle, les données qui n’existent que dans des silos, n’existent que dans ces silos. Il faut alors faire tomber les barrières, mais lorsque ces obstacles proviennent de dizaines de fournisseurs différents, de systèmes propriétaires et de fournisseurs de solutions technologiques, le tout devient un cauchemar logistique. Par conséquent, le scénario le plus susceptible de se produire à court terme, c'est que l’impact de l'intelligence artificielle ne soit ressenti que dans ces silos individuels et indépendants les uns des autres.

Les premiers effets tangibles pour les retailers concerneront le domaine du marketing et de la publicité. Internet permet aux marques d’être extrêmement compétentes pour ce qui relève du suivi de l’activité et des comportements des consommateurs.

Dans les cinq prochaines années, la plupart des marques de vente au détail devraient placer l’intelligence artificielle au cœur de leurs activités notamment dans l’optique de maximiser le taux de transformation des prospects en clients. Les retailers seront en mesure de prendre en compte toutes les données agrégées, et par ce biais, de prendre des décisions marketing éclairées, sur les types de produits à développer, à commercialiser, et sur l’art et la manière de les mettre en avant. L’opportunité ne s’arrête pas là ! Le traitement automatique du langage naturel (Alexa par Amazon ou Siri par Apple) aidera par ailleurs les entreprises à comprendre la corrélation entre le comportement des consommateurs et leurs produits. L’objectif est de créer un modèle universel permettant d’accéder à une connaissance profonde du produit et de la relation consommateurs.

Un bel avenir semble de dessiner pour l'intelligence artificielle dans le secteur de la distribution. À mesure que les retailers et les marques mûrissent et corrigent leurs erreurs des débuts, la possibilité d'introduire à la fois des capacités de machine learning et d’intelligence artificielle dans le secteur constitue une opportunité qui changera la donne dans les années à venir. L’ensemble de ces innovations permettront de combiner des ensembles de données en nombre gérable, de leur donner du sens et d’en faire, en définitif, une source d’information inestimable pour améliorer l’expérience des clients en combinant harmonieusement digital et physique.

L'expert
Né à Genève, diplômé de HEC Montréal, Thibaut Souyris est directeur France chez Applause. Thibaut a appris les rouages de l'entrepreneuriat en tant que partenaire chez Buddypilots, une startup œuvrant dans le domaine de l'aviation. Il a ensuite rejoint Applause, pour développer le marché français et apporter son expertise à l'entreprise.

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA