Intelligent, connecté et économe. Nest, le thermostat de Google, débarque en France

|

Rachetée en début d’année par Google, la société Nest va commercialiser son thermostat connecté intelligent et son détecteur de fumée et de monoxyde de carbone à partir du 18 septembre. Avec la promesse d’importantes économies sur les factures... et un débat sur l'utilisation des données personnelles collectées.

Ce thermostat est en interaction constante avec son environnement. Pour caler le chauffage sur vos habitudes
Ce thermostat est en interaction constante avec son environnement. Pour caler le chauffage sur vos habitudes

Le thermostat de Nest sera bientôt disponible en France. Ce n’est qu’une question de jours, avec un lancement prévu le 18 septembre pour ce thermostat intelligent, nouvelle pierre apportée à l'édifice de la domotique. Grâce à ses capteurs de présence, de luminosité et de température, l’appareil est capable d’apprendre tout seul vos préférences en termes de températures des pièces de la maison. Il apprend vos habitudes,  coupe le chauffage en votre absence et le déclenche de nouveau avant votre arrivée, pour trouver une maison impeccablement chauffée. Vous préférez chauffer à 21 degrés en soirée et 18 degrés pendant la nuit ? Nest prendra vite ces données en compte. L’entreprise ne propose que deux produits, avec ce « learning thermostat », ainsi qu’un détecteur de fumée et de monoxyde de carbone qui peut y être couplé.

 

Un thermostat qui rapporte pour tout le monde

Ce catalogue est un peu court, mais cela n’a pas dissuadé Google de racheter Nest pour plus de 3 milliards de dollars en début d’année. Car ce thermostat, pilotable à distance depuis son smartphone promet de réaliser de plantureuses économies d’énergie, grâce à une meilleure maîtrise du chauffage. « Il permet de faire baisser sa facture de chauffage de 15% à 20%», déclarait dans le Figaro Lionel Paillet. Le directeur général Europe de Nest  indiquait ainsi qu'en France le chauffage représente un budget moyen de 1660 euros par an.

Dans un premier temps, le thermostat de Nest sera proposé chez 400 revendeurs pour un montant encore inconnu (il est vendu 249 dollars aux Etats-Unis, ce qui devrait vraisemblablement donner un prix de vente autour de 200 euros). Un partenariat avec Direct Energie a également été mis en place. Pour l’installer, Nest recommande très fortement d’avoir recours à un installateur agréé (ils sont pour le moment une centaine dans ce cas) qui facturera l’opération 90 euros.

Seul hic, Nest n’est pas compatible avec un chauffage électrique. Et les questions de confidentialité ne vont pas manquer. Véritable mine d’or de données personnelles, avec l’analyse de vos habitudes et de vos horaires, Nest va disposer d'un paquet de données qui ont fortement de quoi intéresser Google, sa maison mère passée maître dans leur monétisation. Pour le moment, les dirigeants de Nest réfutent tout transfert d’informations entre les deux entités…

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres

X

Recevez chaque semaine toute l'actualité des marchés, des distributeurs et des fabricants Bricolage, Jardinage et Ameublement.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA