Interfel veut se réformer pour être plus efficace

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

L'interprofession de fruits et légumes frais (Interfel) s'est réunie afin de débattre de son repositionnement, pour faire face aux enjeux de compétitivité de la filière. Elle rend aujourd'hui publiques ses premières conclusions.


Le secteur des fruits et légumes est confronté à un défi de compétitivité face à la concurrence internationale et à une demande qui n'augmente pas malgré tous les efforts effectués (PNNS, multiplication des promotions...). « L'Europe et l'Etat se désengagent en matière d'intervention publique (OCM, Viniflhor, Crédits publics...), explique Gilles Vignaud, président d'Interfel. C'est à nous de nous structurer pour relever ces défis ». C'est pour cela qu'il souhaiterait voir élargir les compétences d'Interfel. « Nous devons être un lieu de pacification et favoriser les rapports entre les professionnels de l'amont et de l'aval. Il faut abattre les cloisonnements ».

Il réclame aussi que le rôle de l'interprofession ne soit pas cantonné à la seule promotion. « Il faut renforcer le pilier économique pour anticiper au mieux les équilibres et les déséquilibres de l'offre et de la demande ».

'Interfel souhaite par ailleurs que les professionnels s'interrogent sur l'articulation entre les campagnes génériques (Fraîche attitude...) et les campagnes produits. « On a souvent le sentiment de deux mondes qui vivent indépendamment », souligne Gilles Vignaud. En résumé, l'Interfel souhaite être le véritable animateur des filières qu'elle regroupe.

Les éventuels changements des missions de l'interprofession ne seront pas actés avant début 2007, après que les présidents des différentes familles composants Interfel se soient réunis.
E.B.
 
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine les actualités du marketing et de la communication online et offline des marques et des distributeurs.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA