Intermarché dévoile sa nouvelle organisation pour son industrie Agromousquetaires

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Agromousquetaires va chapeauter les 12 filières de production du groupement, qui souhaite ainsi se renforcer sur ses marques propres. Au total, 125 millions d'euros vont être investis pour moderniser et renforcer ses sites de production.  

Intermarché renforce son outil industriel à coup de 125 millions d'euros d'investissement.
Intermarché renforce son outil industriel à coup de 125 millions d'euros d'investissement.© Langlard

Intermarché se dote d’une nouvelle structure pour harmoniser sa stratégie industrielle. Son nom : Agromousquetaires. Elle pilotera les 12 filières de production du groupe déjà existantes (boeuf, porc, traiteur et surgelé, lait, boulangerie-pâtisserie, épicerie sucrée, conserves, boissons non alcoolisées, vins, non-alimentaire et export et mer).

Un plan d’investissement ambitieux

Pour assurer le développement d’Agromousquetaires, qui réunit 64 sites de production, le groupement a prévu d’investir 125 millions d’euros dans les outils de production d’ici fin 2014. Depuis 3 ans, près de 400 millions d’euros ont été investis dans les usines, assure Intermarché.

Liste des investissements récents et à venir :

  • VIANDES : Avec le rachat de la société GAD, Intermarché double ses capacités d’abattage. 20 millions d’euros seront consacrés à la modernisation des installations, désormais nommé Josselin Porc Abattage (JPA).
  • PRODUITS DE LA MER : Afin de répondre à la nouvelle augmentation des quotas de pêche, Agromousquetaires a signé en juin dernier un accord avec l’armement Dhellemmes pour permettre à la Scapêche de compter quatre nouveaux chalutiers, soit un total de 23 bateaux désormais à son actif.
  • LAIT : Sur la filière lait, investissement de 23 millions d’euros pour la création d’une ligne deproduction de lait en bouteille UHT à haute cadence à la Laiterie de Saint-Père-en- Retz (44) ;
  • FRAIS : Construction d’une unité de préparation de commande automatisée de produits frais (charcuterie, traiteur, saurisserie) à Grand Fougeray (35), pour un démarrage de l’activité en juin 2015 (26 millions d’euros).

Carnet des décideurs

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA