Intermarché et Aldi entrent dans la guerre des robots chauffants

|

Lidl ne sera plus le seul à vendre des robots chauffants à moins de 400 euros, soit deux à trois fois moins que les marques traditionnelles de petit électroménager. Intermarché sort le sien le 10 décembre et Aldi a fait un "coup" avec 4000 exemplaires. 

Lidl a lancé son premier robot à moins de 400 euros en 2016.
Lidl a lancé son premier robot à moins de 400 euros en 2016.

Le cercle des acteurs attirés par le marché prometteur des robots chauffants s'élargit. Alors que Lidl remet en rayons 150 000 exemplaires de son Monsieur Cuisine Connect, sorti le 3 juin dernier, Aldi et Intermarché entrent dans la danse. Le premier a joué la rareté et le prix, imbattable : 229 euros pour un robot chauffant, mais plus petit en taille, et seulement 4000 exemplaires, selon Le Parisien. Autant dire une paille, comparé aux volumes annoncés par Lidl, qui écoule son Monsieur Connect à plusieurs milliers d'exemplaires, au point de rééditer le produit quelques mois après.

Dix euros de moins

Le 10 décembre, Intermarché sortira à son tour un robot chauffant. Son doux nom : Digicook. Comme le Monsieur Cuisine du discounter allemand, il sera doté d'un tableau de bord tactile et du wi-fi permettant d'accéder à un livre de recettes. Mais il sera vendu dix euros de moins, à 349 euros, contre 359 pour Lidl. Les volumes mis en circulation seront aussi moins importants : Intermarché en prévoit 35 000, toujours selon Le Parisien. 

Prix cassés sur un marché de niche

Ces trois modèles ont un point commun : un prix deux à trois fois moins élevé que les concurrents historiques comme Vorwerk et son Thermomix (1299 euros) ou Magimix. L'engouement des consommateurs pour ces robots qui font tout pourrait bien se tarir. Selon le Gifam, le Groupement des marques d'appareils pour la maison, ils faisaient partie des catégories les plus contributrices à la croissance entre 2014 et 2016, mais ce n'était plus le cas en 2018.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter