Intermarché et Coca - Cola croisent leur vision du marketing

|

À l'occasion du lancement d'un club de réflexion de l'Adetem, Coca-Cola et Intermarché ont confronté leur stratégie sur le marketing au point de vente. Enjeu crucial, mais visions bien distinctes.
Afin de mieux cibler son public, le distributeur a opéré une segmentation des magasins : « Dans les années 90, nous étions monoformats. Nous avons depuis développé les petites structures en ville, et les grandes surfaces pour concurrencer Système U et Leclerc », note Philippe Vincent, directeur marketing. Objectif : multiplier la vente de produits d'opportunité dans les dix derniers mètres des rayons et développer le drive.
Notre impératif est une mise en rayon avantageuse, répond Vincent Baudrat, chef de groupe chez Coca-Cola. Pour l'événementiel, nous créons des ruptures dans le cheminement du client. Et revenons ainsi sur la liste de courses toutes les trois semaines. » Une dynamique d'impulsion contestée par Intermarché :« Faire ses courses par plaisir, je n'y crois pas, parions sur l'efficacité. »

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2144

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous